Meaux ► Dans les coulisses du spectacle historique avec les bénévoles [vidéo et photos]

Meaux ► Dans les coulisses du spectacle historique avec les bénévoles [vidéo et photos]

 

Entre la cathédrale Saint-Etienne de Meaux et le jardin Bossuet, derrière les décors en contreplaqués se trouvent les coulisses du spectacle historique, Héroïques, et tous les bénévoles. Vendredi 28 juin, Magjournal s'est glissé derrière la scène et les a rencontrés.

 

Les cinq cents bénévoles se sont activés et ont préparé leurs costumes des nombreux rôles qu’ils allaient jouer tour-à-tour ce soir-là, de la scène de l’invasion barbare de la ville jusqu’au grand final. L’ambiance était à la bonne camaraderie devant le petit bar « des Amis du Spectacle », et la venue de l’invité du soir, l'acteur Stéphane Freiss, a ajouté des sourires. Ce dernier allait animer le spectacle avec la maîtresse de cérémonie, Solène Honoré, qui est, entre autre, aussi directrice du théâtre Gérard-Philippe, à Meaux.

Les bénévoles se sont présentés

Kevin Chapellier, accessoiriste au tee-shirt noir marqué dans le dos, « Héroiques #saison 4 », lance : « J’ai commencé à l’âge de trois ans. J’ai aujourd’hui 23 ans. Ça fait 18 ans de scène et deux ans que je suis accessoiriste ». Henry Pauly, technicien habillé en viking pour l’occasion, raconte : « J’ai failli naître sur scène.  Aujourd’hui, je suis figurant et technicien. Une de mes responsabilités est d’amener les accessoires pendant le déroulement des scènes sans que cela soit perçu du public ». Sa mère, Valéry Pauly, dénommée Valou, est bien engagée dans le bénévolat et dirige l’équipe des petits de 2 ans et demi à 15 ans avec douceur et fermeté.

Claude Brun, a 12 ans de bénévolat au spectacle historique. Actif retraité de l’éducation nationale, il explique : « J’ai commencé en acceptant de remplacer le fils d’un ami malade. Au bout de trois séances, j’avais un crochet à costumes à mon nom et je n’ai plus arrêté. Cela me vidait la tête après les cours et l’ambiance était géniale. Pour dire, j’avais un voisin d’équipe qui, un jour, m'a sorti qu’il était d’astreinte ce soir-là et qu’il pouvait partir à tout moment pendant le spectacle… je n’ai su que ce jour-là que c’était le chef de gare de Meaux alors que cela faisait quatre ans que l’on se côtoyait (rires). Aujourd’hui, je suis à la retraite et je m’implique davantage. Je suis le premier assistant de Luc Doin, responsable en chef des costumes. J’ai aidé à l’informatisation des 7 000 costumes. Ce qui me plaît le plus dans l'activité, c'est  jouer. J’aime le brassage social et surtout, je m’applique à donner une belle image de ma ville par le spectacle et j’en suis fier ».

Pendant et après le spectacle

Dans les coulisses, dans une semi-obscurité, les chevaux ont piaffé avant d'entrer en scène. Des femmes se sont tapées dans les mains pour exprimer leur enthousiasme commun. Les hommes tout en costumes arboraient aussi leur plus beau sourire. Le ballet a duré environ 75 minutes. Après les salutations au public scandées par « Héroïques, héroïques ! », la foule est repartie avec la haie d’honneur des bénévoles tandis que le figurant, Jean-Charles Haudegon, en costume de Général-de-Gaulle se tenait droit aux côtés d’une belle DS Citroën noire pour les derniers clichés souvenirs.
Dans un dernier élan, les accessoiristes ont rentré les décors mobiles, les lumières se sont éteintes sur les figurants qui traînaient à rentrer chez eux.. jusqu’à la prochaine représentation.

 

 

Dernière modification le mercredi, 03/07/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Ils adhèrent

ilsadherent2

Où trouver la version papier

Présentation1 1

Horoscope

L'agenda

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 25 62 05

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°16 - Juillet 2019

Le mensuel n°16 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top