Germigny-l'Evêque ► Rosalie et la balade des anciennes de chez Citroën

Germigny-l'Evêque ► Rosalie et la balade des anciennes de chez Citroën

Dimanche 23 juin n'était pas un jour comme les autres Germigny-l'Evêque en allant à la rencontre de Rosalie. C'est une sacrée Citroën, longue, luisante et chromée. Rosalie, c’est elle, une bonne vieille 10 A Torpédo commerciale aux couleurs lie de vin. 85 ans et un moteur d’origine. Elle est née à Paris, quai de Javel et son premier propriétaire était un marchand de vin du sud de la France. L’actuel est un sacré monsieur qui préfère laisser parler sa voiture…Elle a traversé le temps la mamie Torpédo.

A son bord, pas plus de 55 km/h et seulement par beau temps (« on savait vivre avant ! »). Pour la technique : moteur à propulsion, 10 chevaux fiscaux, 36 chevaux réels, 3 vitesses (2 courtes, 1 longue), 11 L aux 100 avec du Sans plomb98, gros frein à câble type vélo : l’association « Les Anciennes Mécaniques en Ballade » a conduit les amateurs de Germigny l’Evêque jusqu’à l’usine élévatoire de Trilbardou. Rosalie peinait dans la côte. Normal, car c’est la boîte de vitesse modèle plaine,  « mais le modèle montagne n’avance pas sur le plat », se plaîsait à ajouter son propriétaire en passant la première sous peine de caler.

Rosalie parle de son temps, de l’anneau de vitesse de Montlhéry où, en 1933, une de ses sœurs carrossée en modèle course, a tourné jours et nuits et dont le moteur n’a jamais cassé. Rosalie envisage le futur et son prochain voyage pour les 100 ans de la marque Citroën où elle retrouvera plein de copines, dans le Perche, à la Ferté-Vidame, au château de la Sainte-Beuve qui ouvrira ses portes pour la première fois au public, du 18 au 22 juillet.

L’arrêt à l’usine élévatoire de Trilbardou a permis de rencontrer d’autres vieilles dames comme une berline bleue qui a été une star de cinéma avec Alain Delon dans « Borsalino », des DS dont une décapotable, une CX Pallas, une 2CV Daisy, jeune star sur YouTube dans « lequipageenvadrouille » qui se prépare à un tour d’Europe…

Pour le retour sous le soleil, Rosalie s'est découverte. En cas de pluie, sa tente personnelle est dans le coffre. En effet, ni essuie-glace, ni vitres latérales, Rosalie est un modèle calèche.

Sur l’esplanade de Germigny, Rosalie a découvert la jeune génération de passionnés, à peine 15 ans et déjà les mains dans le cambouis et des papillons dans les yeux à l’idée de retaper les belles mécaniques.

Renseignements sur www.amb77.fr.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernière modification le samedi, 29/06/2019

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse