Othis ► Grève au collège : les parents d'élèves veulent l'ouverture d'une classe de sixième [Vidéo]

Othis ► Grève au collège : les parents d'élèves veulent l'ouverture d'une classe de sixième [Vidéo]

 

Devant le collège Jean-Jacques-Rousseau d’Othis, les banderoles appelaient à la grève générale : lundi 17 juin, à 8 h 30, les fédérations de parents d’élèves ont mobilisé leurs équipes pour exiger l’ouverture d’une classe de sixième. 

La nouvelle est tombée jeudi 13 juin du ministère : l’équipe pédagogique du collège Jean-Jacques Rousseau d’Othis doit choisir entre « avoir des classes de sixième de 30 à 31 élèves » et « créer une classe de sixième supplémentaire mais en supprimant des groupes à effectifs réduits pour les autres niveaux ». C'est un choix que les deux fédérations de parents d’élèves qualifient de « cornélien ». Myriam Kada, représentante FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) explique : « Nous dénonçons les décisions de l’Education nationale comme le manque de moyens accordés pour l’année 2019-2020 pour assurer un enseignement de qualité, nous dénonçons les effectifs élevés sur tous les niveaux qui dépassent les 28 élèves par classe et nous dénonçons surtout la remise en question des projets pédagogiques, la disparition des groupes de sciences en 5e, la perte de groupe à effectif réduit pour l’accompagnement personnalisé. Ces décisions vont dégrader gravement les conditions d’enseignement dès la prochaine rentrée scolaire ».
Les deux fédérations manifestent leur mécontentement et "exigent des mesures pour une bonne qualité d’enseignement" : « Il ne faut pas déshabiller Pierre pour habiller Paul » peut-on lire sur les tracts qui circulent au collège. Lydie Dogniaux est représentante FCPE également. Elle raconte : « Nous avons profité des portes ouvertes au collège samedi 15 juin, pour informer les parents des élèves. Une pétition sur papier et une pétition en ligne sont en train de tourner et nous encourageons tous les parents à les signer pour réclamer avec nous l’ouverture d’une classe de sixième avec les moyens nécessaires et pas au détriment des autres niveaux ».
Des résultats rapides attendus
Delphine Meneret est quant à elle représentante des PENCEA (Parents d’Elèves Non Constitués En Association). Elle complète : « Les deux fédérations travaillent conjointement car il y va de l’avenir de nos enfants. Dès que la mauvaise nouvelle nous est parvenue, nous avons réagi : une lettre a été envoyée à l’académie dès jeudi 13 juin, par mail, les deux pétitions ont déjà plus de 220 signatures chacune. Les délais sont courts : nous avons jusqu’à mardi prochain pour scanner et envoyer tous les documents collectés à l’inspectrice d’académie ».
Le mouvement de grève touche les parents d’élèves, certains enseignants du collège et la totalité du personnel de la vie scolaire. Lundi 17 juin, le personnel administratif a dû prendre le relais pour assurer la surveillance et la sécurité des élèves. La municipalité a confirmé qu’elle "s’associe aux parents d’élèves pour soutenir leur démarche".

Dernière modification le mardi, 25/06/2019

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse