Le Mesnil-Amelot ► Plaine Oxygène : le complexe aquatique va fermer le 31 décembre

Le Mesnil-Amelot ► Plaine Oxygène : le complexe aquatique va fermer le 31 décembre

Le complexe aquatique du Mesnil-Amelot, Plaine Oxygène, va fermer le 31 décembre. Il ne sera plus accessible pour les scolaires à partir de la rentrée de septembre.

La piscine du Mesnil va fermer. Le président de la communauté d’agglomération Roissy Pays de France, Patrick Renaud, a d’ores et déjà demandé aux services concernés d’organiser l’aiguillage de tous les scolaires qui venaient au Mesnil vers d’autres villes aux alentours

Alain Aubry, le maire du Mesnil, indique : « Nous avons treize piscines dans la communauté, donc ça devrait pouvoir se faire sans problème. Tout est en train de s’organiser au mieux pour ne pas déranger les enfants qui viennent des dix-sept communes en Seine-et-Marne de Roissy Pays de France, de Plaines et monts de France et de certaines communes du Pays de Meaux. Il n’est pas question de proposer un trajet de trois quarts d’heure pour vingt minutes de piscine. C’est le vice-président Alain Bonhomet, chargé des sports, qui étudie tout ça. La piscine restera ouverte au public jusqu’au 31 décembre ».

Un nouveau marché de délégation de service public (DSP) sera lancé. La communauté d’agglomération a voté la décision fin mai. L’établissement continuera de fonctionner en DSP. « Nous laissons le choix au futur délégataire d’apporter les solutions qui lui sembleraient opportunes sur le projet, de la même manière que Récréa nous avait proposé, en 2010, la plaine Ludiboo à la place de la patinoire. Si dans le prochain marché, un délégataire répond et envisage d’ouvrir la patinoire, alors pourquoi pas ? Serait-elle la bienvenue ? Je ne sais pas, ce n’est qu’un exemple ».

Alain Aubry rappelle que si le territoire de Roissy Pays de France est bien fourni en piscines, il n’a qu’une seule patinoire.

Des travaux d'envergure

Le complexe aquatique va se doter d’un solarium, d’une aire de jeux, et le grand toboggan qui devait faire atterrir les utilisateurs dans un bassin d’eau sera rénové mais ne fera pas arriver dans l’eau.

Tandis que l’interco lance la DSP, elle en fait de même pour les appels d’offres concernant les futurs travaux. A partir de janvier 2020, ceux-ci commenceront et la piscine sera fermée pendant au moins dix mois.

Le chantier sera à la hauteur de la taille des lieux. Pensé par les maires de l’époque, celui du Mesnil, Maurice Droy, et celui de Mauregard, Jean Hureau (aujourd’hui décédé), qui ont eu « un peu de mal » à s’entendre sur la construction de l’énorme structure, le complexe aquatique va maintenant se remettre à niveau avec des travaux à la fois techniques et d’embellissement.

Alain Aubry précise : « C’est qu’aujourd’hui, les gens qui payent pour faire de l’aquabike et qui reçoivent des gouttes sur la tête quand il pleut, ce n’est pas normal… Cependant, personne n’est en danger. D’autre part, je comprends qu’il y ait des gens parmi le personnel qui ne soient pas contents. Ils sont inquiets pour leur emploi mais le délégataire devrait les déplacer sur d’autres piscines ».

Il ajoute : « Je suis victime de lettres anonymes d’un corbeau et ça me dégoûte car à aucun moment je ne me permettrais de mettre la vie des gens en danger, et en particulier dans notre cas car il y a des scolaires qui viennent à la piscine du Mesnil. Il y a des gros travaux de pompes à chaleur qui sont défectueuses. L'auteur des lettres dit que l’air est vicié, qu'il n’est pas traité, que je mets en danger le personnels et les gens qui viennent à la piscine. C’est fatiguant mais moi je continue à dire que les gens ne sont absolument pas en danger à la piscine du Mesnil-Amelot ».  

En 2017, des travaux, commandés par le maire et la communauté d’agglomération, avaient été effectués, comme la rénovation du SSI (système de sécurité incendie). « Il était défectueux et j’ai imposé de le changer. Je n‘ai aucun intérêt à ce que les gens soient en danger. D’une part je ne souhaite surtout pas de mal aux gens, ensuite ça ne pourrait m’apporter que des ennuis » insiste Alain Aubry.  

Le maire du Mesnil, aussi vice-président de la communauté de communes chargé des bâtiments, affirme "avoir conscience de la nécessité de faire des travaux" en ce qui concerne la piscine. « Je n’ai pas attendu de recevoir des lettres anonymes de menaces, plusieurs en quelques mois, pour commencer à orchestrer les travaux. Les lettres étaient aussi envoyées au préfet, Béatrice Abollivier. Ça a démarré en mars. Sur les lettres, rien n’est écrit à la main, tout est collé avec du scotch, y compris ma photo… J’ai déposé plainte auprès de la police et une enquête est en cours ».

L’établissement devra rouvrir au public « le plus rapidement possible et le mieux possible, sans confondre vitesse et précipitation » selon les termes du maire qui espère que la piscine accueillera à nouveau les visiteurs à partir de septembre 2021.

Le futur solarium du complexe aquatique :

 

Une des lettres reçues par le maire : 

 

Dernière modification le mardi, 25/06/2019

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.