Imprimer cette page

Bussy-Saint-Georges ► Les foulées de Bussy : les coureurs étaient « rincés » [Diaporama]

Bussy-Saint-Georges ► Les foulées de Bussy : les coureurs étaient « rincés » [Diaporama]

 

Les foulées du Bussy-Saint-Georges Athlétisme se sont déroulées samedi 25 mai avec une météo maussade. Les trois épreuves arrosées par la pluie et le terrain boueux expliquent la participation en baisse par rapport aux années précédentes.

Le temps a perturbé l'organisation des Foulées de Bussy. Jean-Paul Zita, président de BSGA, explique : « Avec Internet et la plus grande fiabilité des prévisions météorologiques, les gens peuvent savoir le matin le temps qu'il fera l'après-midi. Comme les inscriptions se font avant le départ des courses, ils ne viennent pas si le temps n'est pas favorable ». Cette année, trois cent dix courageux ont terminé les quatre parcours.

Départ et arrivée se faisaient au Moulin Russon. Yann Dubosc, le maire, venu encourager les participants, a aussi été copieusement douché. L'animation était assurée avec humour et compétence par Pascal Pioppi et les récompenses étaient remises par Frank Le Millou-Woiray, conseiller municipal délégué aux sports, et Jean-Paul Zita.

Les Foulées se composent de quatre épreuves : une épreuve de marche nordique sur 10 km, la Buxangeorgienne, et trois épreuves de « course nature ». La Kid's Cross de 1,5 km, est réservée aux enfants nés entre 2012 et 2008 inclus. Les deux dernières sont réservées aux adultes : la Bussy Nature Run de 7km, dans une atmosphère plutôt détendue, et la Bussy Trail de 14 km - une nouveauté 2019 - pour les coureurs plus aguerris.

Les résultats ont été tout à fait honorables. La Buxangeorgienne a été remportée par Karim Boudjema, en 1h, 12mn et 49s, soit une moyenne de 8,2 km/h, et la première féminine est Marie-Odile Hierso-Harkou, en 1h, 23mn, 41s.

La Kid's cross a vu la victoire de Yves Ferrier, en 6mn et 8s, soit une moyenne de 8,2 km/h et la première fille est Vivian Ferrier en 6mn et 20s.

Erwan Daniel a remporté la Bussy Nature Run en 24mn, 11s, alors que la première féminine est Sabine Mezergues en 28mn et 54s et la coupe de vainqueur de la Bussy Trail revient à Arnaud Coisnon en 51mn et 27s, soit une moyenne de 16,3 km/h, course dans laquelle la première féminine, Angélique Abautret, se classe 38ème, en 1h, 05mn et 33s.

Il faut souligner la performance de Karl Zoetmelk, un ancien cycliste qui n'est autre que le fils de Joop Zoetmelk, vainqueur du tour de France.

Le vétéran de la journée, André Talman, âgé de 79 ans, est venu de la Martinique pour participer à la Bussy Trail de 14km.

Les médaillés n'ont reçu ni or, ni argent, ni bronze : les médailles étaient éco-responsables... en bois.

Sur chaque inscription au Bussy Trail, un euro sera reversé à l'association Pas à Pas qui aide les enfants handicapés.

 

 

Dernière modification le mardi, 25/06/2019