Monthyon ► Rendez-vous aux jardins : dans l’univers de Jean-Claude Brialy [Vidéo et photos]

Monthyon ► Rendez-vous aux jardins : dans l’univers de Jean-Claude Brialy [Vidéo et photos]

 

Les premiers pas des visiteurs au château de Monthyon les plongeaient directement dans l’univers de Jean-Claude Brialy avant de les guider dans les allées du parc fleuri. C’était dimanche 2 juin, à l’occasion des journées aux jardins.

https://youtu.be/U_ckH0t-y0U

Le moment est toujours magique et fait son effet. C’est l’univers du grand acteur, Jean-Claude Brialy, que les visiteurs découvrent ou redécouvrent chaque année. L’occasion leur est offerte par la mairie de Meaux qui propose Les journées aux jardins.

La Ville de Meaux est propriétaire du domaine, parc et château, depuis la mort de la vedette.

C’est ainsi que le monstre sacré Brialy a voulu les choses, que son château et son cadre magnifique servent de lieu de culture, avec des représentations théâtrales, des concerts… et c’est exactement ce qui s’y passe.

Dimanche, c’était un peu comme s’il était là, avec les amateurs de nature, de roses, d’allées bien entretenues, de décor merveilleux et campagnard, parmi les animations soigneusement préparées par Marc Rousseaux, pour la Ville de Meaux.

Le compagnon de vie de Brialy, Bruno Finck, qui a la jouissance des lieux, a tenu particulièrement à assister au concert de jazz qui était donné en fin d’après-midi. Ainsi, avec les membres de sa famille, il était assis, mêlé aux autres spectateurs, sous l’ombre bienfaisante des vieux arbres.

Les visiteurs ont également participé à la performance des Rigoletti, la troupe Commedia dell’arte du TGP (Théâtre Gérard-Philipe) de Meaux avec un quizz où le public devait deviner la signification de mots « peu usuels » : imbriaque qui signifie « ivre », s’assoter qui signifie « tomber amoureux », amphigouri qui signifie « discours embrouillé »…

Au détour des allées, on croisait les bénévoles du spectacle historique, en habits de la fin du XIXe siècle. Ils commentaient : « Il fait vraiment chaud avec les habits de l’époque…  On se demande comment ils faisaient autrefois pour rester habillés comme ça, surtout par cette chaleur. Les tissus grattent et piquent la peau. Nous en rentrant, on va enfiler des vêtements beaucoup plus légers et confortables ». 

Dans le bas du parc, des visiteurs cherchaient à savoir jusqu’où descendaient les allées. Alain, septuagénaire habitant de Boutigny, indique : « C’est la première fois que je viens. Je n’avais jamais eu l’idée mais c’est vraiment beau et agréable ».

Mattéo, 5 ans, n’avait de cesse d’aller caresser le poney blanc qui broutait tranquillement sur l’herbe. Le petit Monthyonnais était venu avec toute sa famille.

Gâteaux maison préparés et vendus par l’équipe de pâtissières, rafraîchissements, atelier et expo peinture, stand maquillage pour les enfants, musée et surtout le château et son parc… la balade valait le déplacement pour toucher du doigt l’univers de Jean-Claude Brialy.

 

 

Dernière modification le mercredi, 12/06/2019

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse