Courtry ► La Ville veut créer une voie de contournement pour éviter les camions dans le centre

Courtry ► La Ville veut créer une voie de contournement pour éviter les camions dans le centre

La Ville de Courtry souhaite désengorger l’avenue du Général de Gaulle en créant une voie de contournement. Une réunion publique a eu lieu, jeudi 18 avril, à l’espace Robert-Jacobsen afin d'exposer aux habitants les deux tracés proposés dans le projet.

Le contournement de la ville par le nord, au-dessus de la rue du Général de Gaulle, se ferait par la création d’une nouvelle voie à double sens, empruntable par les voitures et surtout par les camions. Il supprimerait le trafic de transit dans le centre-ville. La rue du Général de Gaulle serait ainsi plus sécurisée et les piétons pourraient traverser plus facilement.

Sylvie Rognon, la directrice du projet, explique : « Le contournement permettra de relier les axes depuis Chelles à Villeparisis, du sud au nord, et d’est en ouest depuis Coubron à l’ autoroute A 104 ».

La route débuterait au rond-point d'Ile-de-France en arrivant de Coubron, traverserait les terrains agricoles au nord de la rue du Général de Gaulle et redescendrait jusqu’au rond-point du cimetière, accès vers Le Pin en direction de la zone de la Régale et de Chelles.

Des accès seront réalisés afin de rejoindre la nouvelle route depuis le centre-ville. Un giratoire sera également créé avec la RD 84 Nord. De plus, une traversée pour les piétons sera réalisée au niveau du chemin de l’Arange.

Les contraintes de réalisation

Claude Lashermes, directeur des routes départementales, a néanmoins souligné les nombreuses contraintes : « Des études géotechniques, écologiques (loi sur l’eau, concernant le passage de la Dhuys), et aussi archéologiques seront indispensables et le tracé de la nouvelle voie en dépendra. Des acquisitions foncières seront également nécessaires ».

Xavier Vanderbise, le maire de Courtry, précise : « Des délais administratifs seront nécessaires pour la réalisation de la déviation du centre-ville. Le projet pourrait voir le jour vers 2026 et le coût de l’opération pourrait s’élever entre 8 et 10 millions d’euros ».

Deux trajets proposés

Deux trajets ont été proposés par le bureau d’étude chargé du projet. Xavier Vanderbise commente : « La principale variante des deux propositions est que l'une passe au-dessus d’une ferme et l’autre passe en dessous ».

La population consultée a fait ressortir certains points concernant le projet : il favorisera la fluidité de la circulation du centre-ville et évitera les nuisances sonores de la rue Général-de-Gaulle et rue de la Bergerie.

Pour les Courtrysiens, il est aussi important de préserver au mieux l’écologie et l’environnement en effectuant un "découpage judicieux" des parcelles agricoles pour le tracé de la nouvelle route. Le point important est de "faire le maximum pour éviter les nuisances sonores dans le choix du tracé".

"Les deux tracés ne sont pour le moment que des propositions et le schéma n’est pas arrêté. Les remarques des Courtrysiens seront étudiées par les ingénieurs chargés des travaux » conclut le maire.

Un projet attendu depuis quarante ans

La voie de contournement est attendue depuis quarante ans. Maurice et Renée habitent la commune depuis soixante-treize ans. Ils aimeraient voir enfin se réaliser la route dont ils entendent parler depuis plusieurs décennies.

Une habitante de la résidence du Bourg espère aussi voir se réaliser le projet : « Il est impossible d’ouvrir ma fenêtre car le bruit de la circulation est constant et des klaxons qui retentissent souvent sont insupportables au quotidien. De plus, certains automobilistes se permettent des incivilités ». Une autre déclare : "Je suis venue pour savoir ce que la commune va proposer pour qu’il y ait moins de camions dans ma rue car c’est vraiment bruyant et dérangeant ».

Un habitant explique qu’il rencontre des difficultés pour « sortir de son garage sereinement sans manquer d’être fauché par une moto ou une voiture ». Il rappelle d’ailleurs que des accidents ont déjà eu lieu.

Une habitante des nouvelles constructions s’interroge : « Une déviation oui, mais sans entraîner de nuisances sonores supplémentaires ».  Claude Lashermes indique : « Les nuisances sonores s’identifient puis s’étudient : il y a les moteurs, les pneus mais aussi les bruits aérodynamiques".

"Un accès à la promenade de la Dhuys et une piste cyclable seraient les bienvenus pour permettre aux promeneurs, randonneurs ainsi qu'aux cyclistes de se rendre le long de la Dhuys" souligne un autre habitant.

Des agriculteurs ont également participé à la réunion car ils sont directement concernés puisque la déviation passerait par leurs terrains.

Le maire a donné rendez-vous aux Courtrysiens pour l'automne.

Courtry_voie_de_contournement_avril_2019

 

Dernière modification le mercredi, 01/05/2019

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 25 62 05

Où trouver la version papier

Présentation1 1

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse