Thorigny-sur-Marne ► Le plan climat air énergie territorial a été présenté aux habitants 

Le plan climat air énergie territorial (PCAET) de Marne et Gondoire a été présenté au centre culturel du Moustier, à Thorigny-sur-Marne, jeudi 21 février.

Le plan climat air énergie territorial est une démarche de développement durable qui vise à lutter contre les changements climatiques. Les intercommunalités à fiscalité propre de plus de vingt mille habitants ont obligation de mettre en place un plan climat à l’échelle de leur territoire.

La soirée s’est déroulée, jeudi, en deux parties : tout d’abord deux comédiennes de la compagnie 3 mètres 33 ont présenté leur spectacle « La bouteille à la mer » qui explique les principales conséquences du réchauffement climatique : disparition de différentes espèces, augmentation du niveau de la mer, augmentation de la température et comment agir chacun à son niveau. L’accent a été mis sur "la dangereuse utilisation des énergies fossiles".

Une vidéo réalisée et présentée par Félix Dumas a été projetée pour expliquer ce qu’est et ce que représente le plan climat air énergie territorial pour la communauté d’agglomération. La vidéo et toute la web série sont visionnables sur YouTube en tapant : « Mon agglo, Késako ?"

François Camet, dirigeant d’un bureau d’étude qui accompagne les territoires sur leur expérience de développement durable, a ensuite pris le relais pour la présentation du PCAET de Marne et Gondoire. Il explique : « Il s'agit d’élaborer un plan d’action très concret sur six ans pour faire face aux changements climatiques. Le plan c’est vous, ce sera un plan qui sera entièrement élaboré avec vous, par vous.  Si vous ne participez pas, le plan sera mauvais. Nous avons besoin de votre connaissance du territoire ». Tout devra être en effet élaboré grâce à la participation des entreprises, associations, agriculteurs et habitants de la commune.

Le plan tourne autour de cinq grands objectifs : la réduction des gaz à effet de serre, l’adaptation au changement climatique, la sobriété énergétique, une meilleure qualité de l’air et le développement des énergies renouvelables. Pour le mettre en place, il faut d’abord réaliser un diagnostic carbone du territoire, ce qui a été fait en octobre, puis partager un diagnostic les habitants qui pourront s’inscrire au club Climat. Chacun pourra participer à des ateliers en ligne et  donner son avis puis discuter en réunion pour décider sur quels enjeux il faut agir.

En mars ou avril, le programme sera construit par les élus. puis cinq ateliers de deux heures seront proposés aux habitants. Une évaluation et un suivi du programme ont été prévus.

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse