Montévrain ► L’école d’Alembert menacée de fermeture : un collectif de défense veut informer les habitants du secteur

Le centre éducatif et de formation professionnelle d’Alembert, appelé Ecole d'Alembert, à Montévrain, risque de fermer. Un collectif de défense de l’établissement a recueilli des signatures de soutien, place de la Fontaine, à Lagny-sur-Marne, samedi 12 janvier.

Le centre, propriété de la ville de Paris et géré par l’aide sociale à l’enfance de la ville de Paris, accueille soixante jeunes mineurs isolés ou non accompagnés, certains issus de l’immigration. La mairie de Paris souhaite transformer le site en plate-forme de formation professionnelle, mais, selon les membres du collectif, la décision "néglige l’aspect éducatif du centre", aucun internat n’y serait prévu "alors que celui-ci procure une protection aux jeunes accueillis".

Christophe, membre du collectif, explique : « La mairie de Paris n’a pas effectué de travaux durant des années et c’est maintenant une somme de 21 millions d’euros qu’il faudrait pour remettre tout aux normes. Le budget a été voté, mais il y a eu un retour sur décision et on envisage maintenant une délocalisation à Neuilly-sur-Marne, dans un autre centre. Nous avons à Montévrain, sur les soixante élèves, quarante internes et le centre de Neuilly-sur-Marne n’a pas d’internat. L'école d’Alembert, c’est aussi soixante emplois dont les titulaires sont inquiets pour leur avenir ».

A l’origine, en 1848, centre pénitentiaire, puis transformé en école professionnelle en 1882, l’école d’Alembert formait aux métiers de l’ébénisterie et de l’imprimerie, de la typographie et de la clicherie. On y enseigne maintenant les métiers d’aide à la personne, de cariste, de transport-logistique et de la restauration.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="97681,97682,97680"]

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse