Meaux ► Consoles dernières générations, bornes d’arcades old school : le gaming a attiré les amateurs pour son premier week-end [Vidéo]

Le premier week-end jeux vidéo proposée par la Ville de Meaux a eu lieu, samedi 15 et dimanche 16 décembre. C’est un Colysée bondé qui a accueilli les fans de gaming sur deux jours.

A l’intérieur, des milliers de personnes d’âges variés se sont réunis avec un but commun : jouer ! Encadrés par les agents du service jeunesse de la Ville, de nombreux espaces étaient mis en place. Que ce soit sur des consoles dernières générations, ou sur des bornes d’arcades old school, le plaisir restait le même pour les joueurs.

D’ailleurs ce sont souvent des enfants accompagnés de leurs parents qui s’adonnaient à la pratique, comme Emilie qui explique : « J’ai amené mes enfants car ils aiment les jeux vidéo et je trouve que c’est un bon événement ».

Argi, papa de deux enfants, est venu « pour jouer et découvrir des jeux », et Franck, 35 ans, déclare : « Je joue également aux jeux vidéo et on se retrouve avec mon fils autour des manettes. Le salon est aussi l’occasion de lui faire découvrir des jeux auxquels je jouais, moi, il y a longtemps ».

Car au milieu des Fifa 19 et autre Street fighter venant de paraitre, il était également possible de jouer au fidèle Pac-man.

Un hobbie qui peut se transformer en métier

Le service jeunesse avait convié un joueur professionnel de gaming, Norman « Gen1us » Chatrier, expert du jeu de combat Street Fighter, multiple champion de France et vice-champion du monde de la discipline, qui souligne : « Tout le monde joue le jeu et ça fait plaisir ! Il y a un bon esprit ».

Une file de jeunes joueurs voulant se mesurer au champion attendait au pied de la scène, et chacun souhaitait montrer ce qu’il savait faire. Mais aucun ne réussira à inquiéter le spécialiste.

Ahmed, 13 ans, avoue : « Je me suis fait laminer, il est vraiment trop fort !"

Afin de pouvoir l’emporter, les joueurs devront passer par un entraînement comme celui que s’impose Gen1us "qui passe 4-5 heures chaque nuit sur sa console ».

Sur un autre stand, l’équipe d’Uniwave composée de Quentin, Benjamin et Jesse, originaires du Pays de Meaux, a créé le jeu Galaxia qui se dispute en un contre un en ligne. C’est un jeu basé sur de l’attaque-défense. Jesse, enthousiaste, détaille : « Le salon nous permet de faire tester et découvrir le jeu, ainsi que de recevoir des conseils des gamers. Le jeu sera disponible sous six mois en téléchargement. Nous voulons en faire notre métier ».

Bruno Dionisi, directeur du service jeunesse de la Ville, annonce : « Nous réfléchirons à faire participer les écoles car il existe un cursus scolaire spécifique aux jeux vidéo, c’est une filière d’avenir ».

La Ville veut développer et encadrer la pratique

Le jeu vidéo est devenu un phénomène de société tel que les jeunes y consacrent de nombreuses heures, comme May, jeune joueuse de 9 ans, qui expose : « J’adore les jeux vidéo et mes parents me disent que je joue trop ».

Saly Diop, adjointe au maire déléguée à la jeunesse, développe : « C’est une volonté du maire, Jean-Francois Copé, de rénover l’offre d’animations sur la ville. Au service jeunesse, on s’est dit que nous ne pouvions pas passer à côté des jeux vidéo d’où l’idée de proposer un weekend dédié... Nous aimerions sensibiliser les parents et les jeunes pour leur permettre d’évoluer dans cette pratique de jeux sans que cela devienne une addiction".

Owen, 13 ans, relativise : « J’ai une console à la maison et ce qui me plaît dans le gaming, c’est le fait d’être libre quand je joue ».

Le week-end dernier, des milliers de visiteurs ont partagé et découvert l'activité qui n'a laissé personne indifférent.

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse