Mitry-Mory ► Sécurité : la Ville adhère au dispositif de la police intercommunale

Le maire de Mitry-Mory, Charlotte Blandiot-Faride, a publié, jeudi 22 novembre, un communiqué dans lequel elle déclare « que Mitry-Mory a fait le choix d’adhérer au dispositif de la police intercommunale créé par la communauté d’agglomération ».

« Ce nouveau dispositif est en parfaite cohérence avec l’ensemble des politiques publiques portées par la commune au service de ses habitants » justifie le maire. L'entrée en service de la police intercommunale est prévue pour le deuxième trimestre 2019. Le maire explique : « Avec l’extension sur le territoire seine-et-marnais de la police intercommunale, service mutualisé de la Carpf (communauté d’agglomération Roissy Pays de France), c’est une nouvelle opportunité pour Mitry-Mory de venir renforcer l’offre de service public relevant de la compétence de la commune, à savoir la tranquillité publique ».

Répondre à des problèmes ciblés

Ainsi, selon l'élue, la police intercommunale permettra de traiter des problèmes tels le retrait de voitures épaves ou ventouses, la lutte contre la mécanique sauvage, le respect de la réglementation sur les chiens dangereux, la verbalisation sur les infractions routières (vitesse, sens interdit, poids lourds non autorisés) ou encore les incivilités.

La Ville avait candidaté au dispositif PSQ (Police de sécurité du quotidien) mis en place par le gouvernement en 2017, mais n’avait pas été retenue au motif qu’elle n’était pas « zone prioritaire ». Le maire ajoute : « Toutefois, nos demandes répétées ne sont pas restées vaines puisque quatorze postes ont été créés pour renforcer les effectifs de notre commissariat » [Ndlr : la Ville est rattachée au commissariat de Villeparisis].

Des éducateurs de prévention dès le printemps

Concernant la prévention, Charlotte Blandiot-Faride annonce que, dans le cadre du CLSPD (contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance), la municipalité a pris attache avec des organismes spécialisés pour que des éducateurs de prévention puissent intervenir dès le printemps.

Les missions de la police nationale recentrées

Le maire conclut : « Le déploiement sera de nature à compléter les actions actuellement portées par le service municipal sécurité et prévention, dont les agents de sécurité de la voie publique (ASVP).  Le dispositif devrait également alléger une partie des missions de la police nationale, lui permettant de se consacrer pleinement à la lutte contre les délits qui empoisonnent notre vie, comme les vols de voitures, les agressions ou encore les cambriolages ».

 

 

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse