Brou-sur-Chantereine ► Conseil municipal : la séance n'a duré qu'une minute avant d'être annulée

Le conseil municipal de Brou-sur-Chantereine devait se tenir hier soir, lundi 26 novembre, mais un nouveau coup de théâtre a provoqué son annulation (voir notre article ici). Voyant que les élus de la majorité n'étaient pas assez nombreux, les conseillers de l’opposition ont quitté la salle.

Une vingtaine d’habitants avaient pris place dans la salle de l’hôtel de ville et le maire, Antonio de Carvalho, venait tout juste d'ouvrir la séance lorsque Patrice Pageot, responsable du groupe de la gauche et des écologistes, est intervenu : « Le nombre de conseillers est bien de vingt-sept ? Or, ce soir, nous ne sommes pas assez nombreux ».

Sans se démonter, le maire lui a répondu : « Faites comme vous voulez. Soit vous restez, soit vous sortez ». L’élu d’opposition a renchéri : « On est normalement vingt-et-un conseillers, mais vous n’en avez pas quatorze autour de la table ». Antonio de Carvalho s'est campé sur sa position : « Ce n’est pas un problème, si vous restez on pourra délibérer, mais si vous partez, la séance est levée ».

Les quatre conseillers d'opposition ont alors décidé de quitter la salle, provoquant de facto l'annulation du conseil. Sur le perron de la mairie, un habitant a commenté : « Ce n’est pas la première fois que le maire nous fait le coup. De toute façon, il est de plus en plus lâché par sa majorité ».

Dix points à l’ordre du jour

Parmi les points à l’ordre du jour,  figuraient la demande au fonds de concours voirie 2018 versé par l’agglo, la revalorisation de la taxe d’aménagement, une convention de gestion des voiries fermées à la circulation publique au sein de la résidence privée Chanteclair 2.

Les questions intercommunales portaient sur le rapport annuel d’activité 2017 de la communauté d’agglomération Paris-Vallée de la Marne, ainsi que le rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l’assainissement, le rapport d’activité 2017 du Siresco (Syndicat intercommunal pour la restauration collective) et celui du Sigeif (Syndicat intercommunal pour le gaz et l’électricité d’Ile-de-France).

Une nouvelle convocation lundi prochain ?

Ces points devront donc être abordés à la prochaine séance. Selon le code général des collectivités territoriales, le conseil municipal doit, au minimum, se réunir au moins une fois par trimestre dans les communes de plus de 3 500 habitants (Brou en compte 4 676). Il peut cependant se réunir plus fréquemment, chaque fois que le maire le juge utile.

Lorsque le quorum n’est pas atteint, le Conseil d’Etat a jugé que trois jours francs devaient séparer l’envoi des nouvelles convocations et la tenue de la seconde réunion. Celle-ci pourra cette fois se tenir sans condition de quorum.

Les conseillers de l'opposition quittent la salle  : le conseil est annulé à 20 h 32.

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.