Varreddes ► Logements sociaux : l’opposition municipale s’inquiète pour le village

L’opposition municipale, à Varreddes s’inquiète du « grand nombre » de logements sociaux et reproche au maire de « se lancer dans une course effrénée ». Lundi 19 novembre, une pétition démarrée en septembre circulait encore et récoltait des signatures.

Ludovic Saulnier avec son groupe, «le changement c’est vous », a envoyé une lettre ouverte aux habitants en juin. Il indique : « C’est une résistance, pas une révolution que nous faisons. Nous expliquons que des maires de la région, comme celui de Congis-sur-Thérouanne ou bien de La Ferté-sous-Jouarre, résistent aux logements sociaux. Certains maires écoutent leurs habitants mais à Varreddes, on a l’impression que le maire, Jean-Pierre Ménil, ne tient pas compte de ce qui se dit... Nous avions demandé par courrier une intervention concernant les logements sociaux. Au conseil du 3 juillet, je lui ai demandé de prendre un vote pour faire suspendre les futures constructions de logements sociaux mais il n’a pas voulu ».

Dans le Raveton, un élu a fait remarquer à « Monsieur Saulnier », que « la communication, telle qu’il la pratique, engendre une division des personnes avec de mauvaises informations ». « Le maire n’a pas voulu non plus passer notre droit de réponse dans le Raveton après qu’il nous ait attaqués par écrit. Or, au mois d’octobre, notre texte n’a pas été diffusé dans le Raveton » s’indigne Ludovic Saulnier. Son groupe a ainsi décidé de distribuer le droit de réponse dans les boîtes aux lettres des habitants.

Commune « sous carence »

Depuis plusieurs mois, la préfecture a déclaré que Varreddes était sous carence. Pour Ludovic Saulnier, le maire cherche à faire des logements sociaux « à tout va » pour sortir de la carence. Il souligne : « La pétition pourrait faire prendre conscience au maire que les habitants sont mécontents du programme d’urbanisme. Certains se plaignent en effet du trop grand nombre de nouvelles constructions. La circulation est devenue difficile dans le centre-ville à cause de l’augmentation du nombre de véhicules. Le stationnement est aussi devenu un problème et se fait de manière désordonnée, quand il peut se faire ». Ludovic Saulnier trouve également «dommage », sous prétexte de « fourrer » des logements sociaux partout, que la mairie envisage de transformer une maison ancienne, rue Moreau-Duchesne, pour qu’elle accueille plusieurs appartements. Il déplore « Notre patrimoine va être gâché, comme le paysage. C’est une pollution visuelle qui se construit, en plus d’apporter des inconvénients majeurs à la vie du village ». Il parle de « blessures faites au village ». Selon les prévisions, il manquerait encore 25 logements sociaux tandis que Varreddes en comptera 93 sur la période 2019 - 2020. L’annonce du relèvement du seuil d’obligation des 20% de logements sociaux par le sénat, lundi 5 novembre, a conforté l’opposant dans l’idée que la mairie aurait dû ralentir les constructions. Varreddes fait dorénavant partie des communes qui ne seront plus assujetties aux 20%. (Relire notre article ici).

Ludovic Saulnier espère que « le maire prenne conscience du problème, d’autant que « les structures comme l’école, les commerces, les transports, le stationnement, n’ont pas été prévus pour suivre l’augmentation de population ». Contacté par Magjournal, le maire a indiqué souhaiter différer sa réponse.

 

 

 

Publié dans Vie locale

1 Commentaire

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse