Claye-Souilly ► Le lieutenant Olivier Grino officiellement installé à la tête des pompiers

La prise de commandement du lieutenant Olivier Grino, s’est déroulée, jeudi 4 octobre, à la caserne des sapeurs-pompiers de Claye-Souilly.

Olivier Grino, 51 ans, succède au lieutenant Pascal Taillard parti en retraite. Il était déjà affecté comme chef de centre depuis le 1er juin, mais son installation n’avait pas encore donné lieu à une cérémonie officielle.

Décoré par Nicolas Sarkozy

Devant Gérard Péhaut, sous-préfet de Meaux, Véronique Pasquier, conseillère départementale, Isoline Garreau-Milot, présidente du conseil d’administration du SDIS (Service départemental d’intervention et de secours) et du colonel Eric Faure, directeur départemental du SDIS, Yves Albarello, maire de Claye-Souilly, a rappelé les états de service du nouveau patron de la caserne : « De 2005 à 2008, il a été adjudant-chef et adjoint au chef de centre de Claye-Souilly. Durant son affectation, il est parti avec ses hommes en renfort sur le secteur de Lognes  pour des violences urbaines. Il a été brûlé au visage en intervenant sur un violent feu de parking sous-terrain. Son acte de bravoure lui  a valu la médaille d’argent pour acte de courage et de dévouement, qui lui a été remise, place Beauvau, par Nicolas Sarkozy. En 2005, je l’avais fait citoyen d’honneur de la Ville en lui remettant une médaille gravée à son nom ».

Inondations de juin : « le baptême clayois »

A peine arrivé, Olivier Grino a dû faire face aux inondations, dans la nuit du 11 au 12 juin. Le maire poursuit : « Le CIS  a reçu cent-dix appels. Le lieutenant Grino et ses hommes sont intervenus sans relâche pour secourir les habitants et les extraire de leurs maisons, où le niveau d’eau avait atteint pour certaines jusqu’à un mètre quatre-vingt. J’étais auprès de lui dans le bateau de secours pour évacuer les sinistrés, et je peux témoigner de son efficacité. Il a su coordonner les interventions avec beaucoup de courage et de sang-froid ».

La cérémonie a eu lieu dans la cour d’honneur de la caserne, selon un protocole précis qui comprenait le salut au drapeau, le passage des troupes en revue et la diffusion de l’hymne national, interprété par la fanfare des sapeurs-pompiers.

Trois soldats du feu ont été médaillés au cours de la cérémonie : Stéphane Richard, médaille d’or pour ses trente ans d’ancienneté, Benoît Barraouat et Benoît Delsuc, médaille de bronze pour leurs dix ans de service.

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.