×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 563

Villevaudé ► Des poules distribuées aux habitants : Choupette et Cacahuète mangeront 150 kilos de déchets dans l'année

[Vidéo]

L'association Villevaudé Demain et la communauté de communes Plaines et monts de France (CCPMF) se sont de nouveau associées pour une grande distribution de poules pondeuses, samedi 17 novembre.

La petite salle du Mille Club à Villevaudé était bondée, samedi. Une centaine d'habitants de Villevaudé et des communes de Plaines et monts de France se sont retrouvés pour recevoir chacun deux poules pondeuses distribuées à l'occasion de la semaine européenne de réduction des déchets (SERD).

Des résultats visibles

Marie-Françoise Pian, présidente de l'association Villevaudé Demain, a rappelé les actions réalisées en matière de réduction des déchets depuis de nombreuses années, et a lancé également un appel :  « Si vous voulez qu'une association de défense de l’environnent continue à organiser des actions innovantes, il faut que vous vous sentiez concernés et que vous veniez nous rejoindre. Nous avons besoin de volontaires".

Elle a ensuite expliqué la démarche de distribution des poules : « Une jeune poule mange 150 kg déchets par an et donne des œufs. Les déchets qu'elle mangera sont ceux qui pèsent le plus lourd dans nos poubelles car ils contiennent beaucoup d'eau. C'est donc non productif de les incinérer".

Alfred Stadler, vice président de la CCPMF chargé de l'environnement, a rappelé : « La CCPMF a déjà distribué plus de huit cents poules en cinq ans. C'est une action qui fonctionne et qui permet réellement de réduire la quantité de déchets de notre territoire. Nous devons faire des efforts et changer notre manière de jeter. Nous ne devons pas oublier que nous n'héritons pas de la terre de nos parents mais que nous l’empruntons à nos enfants".

Une formation dispensée par l'éleveur

C'est l'élevage avicole Saint-Georges de Villemareuil qui a une nouvelle fois fourni les poules. Partenaire de la CCPMF depuis le début, Raphaël explique : « Une poule a besoin d'un abri, fermé et sécurisé, car les renards tenteront d'entrer dans le poulailler. Il faut également de l'eau à volonté et les protéger des courants d'air qu'elles redoutent ».

La distribution a eu lieu dans la bonne humeur et les poules distribuées ont déjà été adoptées par les enfants. Lola et Tara ont d'ailleurs déjà trouvé les prénoms de leurs poules noire et rousse : « On va les appeler Choupette et Cacahuète ».

Cilia, 7 ans, explique : « Je voulais avoir des poules car j'aime les animaux ». Son papa Andy, habitant de Messy, explique : « On a vu que des poules étaient offertes dans le cadre de la réduction des déchets, et ayant la chance en région parisienne d'avoir une maison avec un jardin, on s'est dit que c'était une bonne chose pour sensibiliser les enfants à ce sujet. Il y a un côté ludique et utile".

Sébastien, chargé de la gestion des déchets pour la CCPMF, conclut la matinée: « Réduire ses déchets est une action extrêmement simple et chacun est capable de le faire. Pour les poules c'est gagnant – gagnant. Nous fournissons deux poules et l'habitant fournit le poulailler et s'engage à donner ses déchets alimentaires aux gallinacées. La CCPMF distribue des poules et des composteurs, mais aussi des autocollants stop-pub par exemple. Il existe de nombreuses actions que chaque habitant peut utiliser selon son envie ».

L'action sera renouvelée l'an prochain et devrait une nouvelle fois faire des heureux parmi les habitants et des heureuses parmi les poules.

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse