Pays de Meaux ► La communauté d'agglomération veut mieux protéger ses habitants des inondations

La communauté d'agglomération du Pays de Meaux (CAPM) veut mieux prévenir les risques d'inondation. Pour mutualiser la prévention des risques, elle a accepté d'adhérer, vendredi 21 septembre, à l'établissement public territorial de bassin (EPTB) Seine Grands Lacs.

La CAPM adhérera au syndicat mixte EPTB Seine Grands Lacs à partir du 1er janvier 2019, pour une durée de trois ans. Le Pays de Meaux pourra alors bénéficier d'un accompagnement d'experts de la gestion des risques d'inondation. Le territoire a connu, durant l'année 2018, des crues exceptionnelles en particulier à Chauconin-Neufmontiers et à Gresves-le-Chapitre. Jean-François Copé, le président de la CAPM, indique : "Il s'agit de faciliter, à l'échelle du bassin amont de la Seine, la prévention des inondations, la gestion équilibrée et durable de la ressource en eau, ainsi que la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité des écosystèmes aquatiques et des zones humides".

Mutualiser la prévention des risques

Le syndicat mixte peut aussi réaliser au profit de ses adhérents des missions de mutualisation, de coopération, et des prestations diverses se rattachant au domaine du grand cycle de l'eau. Jean-François Copé précise : "L'EPTB a acquis un savoir faire qui va nous protéger par la compréhension des problèmes. Ses interventions pourront conforter l'ingénierie et accompagner la montée en charge des ressources techniques de la CAPM pour la prévention des inondations, tout en permettant des échanges réguliers avec les autres collectivités adhérentes. Il s'agit d'une stratégie globale et chacun la respecte". Un diagnostic exhaustif des territoires exposés aux inondations pourra être présenté.

La gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (Gemapi) sont devenues une compétence intercommunale depuis le 1er janvier. La Gemapi comprend l'étude, l'exécution et l'exploitation de tous travaux, actions ou ouvrages présentant un caractère d'intérêt général ou d'urgence. Elle vise l'aménagement d'un bassin hydraulique, l'entretien et l'aménagement d'un cours d'eau, canal, lac ou plan d'eau, la défense contre les inondations ainsi que la protection des sites aquatiques.

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 25 62 05

Où trouver la version papier

Présentation1 1

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse