Mitry-Mory ► Le succès de la vente solidaire de fruits et légumes : "A 17 heures, il ne restait plus que des tomates"

[Galerie photo]

Les militants du Parti communiste français (PCF) de Mitry-Mory et la confédération syndicale agricole des exploitants familiaux (Modef) ont proposé, mardi 22 août, une vente de fruits et légumes à prix modérés en provenance directe des producteurs du Sud-Ouest.

Les bénévoles du PCF de Mitry-Mory se sont rendus à La Bastille, mardi, dès 3 heures du matin, pour acheter 1,5 tonne de fruits et légumes aux producteurs du Lot-et-Garonne qui eux, sont restés sur Paris pour une vente de 10 tonnes de produits maraîchers.

La distribution s’est déroulée devant la mairie annexe de Mitry-le-Neuf et Place de la République à Mitry-Bourg, de 8 h 30 à 12 heures, puis devant les gares de Mitry-Villeparisis et Mitry-Claye, à partir de 17 h 30.

Sylvain Bernard, conseiller municipal, explique : « Les militants, en partenariat avec le Modef sont venus soutenir les petits exploitants de fruits et légumes. Le principe est la vente directe entre producteurs et consommateurs à des prix justes qui rémunèrent l’agriculteur raisonnablement et satisfont les acheteurs. Les produits proposés sont à bas prix mais de qualité. Les exploitants pratiquent l’agriculture raisonnée : c’est un système de production qui a pour objectif de limiter les pesticides et les engrais dans le but de préserver l’environnement et par conséquent la santé des consommateurs ».

Deux melons pour 3 euros

Les habitants sont, pour certains, arrivés dès 8 heures alors que la vente ne commençait qu’à 8 h 30. Ils sont repartis en moyenne chacun avec deux kilos de chaque catégorie de fruits et légumes. Ils ont pu trouver sur les étals des melons (2 pour 3 €), des nectarines (environ 2.3 kg pour 5 €) , des prunes d’Ente (2,5 kg pour 4.50€), des pommes (3 kg pour 3 €), des poires (2 kg pour 3 €), des tomates (2 kg pour 3,50 €), des haricots verts (2 kg pour 4,50 €), des salades (2 pour 1 €) et des pommes-de-terre (5 kg pour 5 €).

Mardi après-midi, Sylvain Bernard, aussi secrétaire de la section PCF de Mitry-Mory, Dominique Deïtos, trésorier, et Philippe Grimaux, militant, se sont improvisés vendeurs de fruits et légumes dans le quartier de Mitry-le-Neuf. Pour Sylvain et Dominique, c’était la troisième année consécutive, pour Philippe c’était une première.

Le conseiller municipal indique : « Nous avons préféré, afin de satisfaire tout le monde, répartir les produits dans des sachets au lieu de vendre les cagettes entières. Il fallait penser aux grandes familles mais aussi aux personnes seules ou en couple pour qui deux kilos de marchandise suffisent ». 

Franck Sureau, adjoint au maire à la vie des quartiers et des finances, souligne : « Depuis plusieurs années, nous soutenons cette initiative nationale qui se passe un peu plus tard que d’habitude pour permettre aux personnes de faire le plein de fruits et légumes au juste prix, en rentrant de vacances. Le vivre ensemble commence aussi par l’alimentation, il faut créer une chaîne solidaire entre les petits producteurs et les consommateurs. Il y a un réel besoin d’authenticité et de juste prix, pour que tout le monde s’y retrouve ».

Huguette, militante PCF, est une fidèle du marché éphémère. Elle s’indigne : « Je suis scandalisée par le procédé de la grande distribution qui appauvrit nos petits agriculteurs en leur mettant le couteau sous la gorge, avec des prix d’achats en dessous de leur rentabilité. Pendant ce temps l’importation de produits étrangers se fait la part belle. Nous, les consommateurs, nous subissons. Nous sommes obligés d’acheter des fruits et légumes qui se conservent mal et qui n’ont pas de goût ».

L’opération a été un vif succès. En fin d’après-midi, vers 17 heures, les militants installés devant la gare de Mitry-Villeparisis n’avaient plus que des tomates à proposer.

La même opération à Brou-sur-Chantereine et Vaires-sur-Marne

Coralie Joblin, secrétaire de la section PCF de Chelles et habitante de Mitry-Mory, était venue soutenir ses amis  en soirée devant la gare.  Le matin, elle était à Vaires-sur-Marne et Brou-sur-Chantereine où se sont écoulés 600 kg de fruits et légumes.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="90238,90239,90240"]

Reportage avec la participation de Dominique Sarlabous

 

 

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Programme TV

L'agenda

Sudoku

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 25 62 05

Où trouver la version papier

Présentation1 1

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse