Meaux ► La plage interdite à la baignade va de nouveau hisser le drapeau vert

[Galerie photo]

Meaux propose la seule plage en eau vive d’Ile-de-France, au parc du Pâtis, en été. Pourtant, le week-end dernier, la Marne était interdite à la baignade en raison de risques sanitaires. Le drapeau vert devrait à nouveau être levé à partir de mercredi 25 juillet, au plus tôt.

Meaux-plage propose la seule plage en eau vive d’Ile-de-France, au parc du Pâtis, mais la baignade dans la Marne ne doit présenter aucun risque sanitaire. C’est pourquoi elle était interdite dimanche 22 juillet. Les fortes pluies survenues le vendredi précédent ont en effet dégradé la qualité de l’eau qui est surveillée en permanence. Elle restera interdite jusqu’au mardi 24, le temps pour l’Agence régionale de santé de mener à terme les analyses de l’eau de la Marne. Le drapeau vert devrait de nouveau être hissé mercredi. La page devrait connaître tout son succès puisque les températures prévues pour la semaine sont élevées.

Le drapeau rouge flottait donc sur Meaux-plage, mais cela n’a pas découragé les amateurs de plage et de jeux de venir en nombre. Ce sont en effet entre 500 et 600 personnes qui sont passées faire un tour, dimanche. Si la baignade était interdite, les activités et les animations étaient maintenues. Les plus petits pouvaient patauger dans la piscine qui leur était réservée, jouer au sable dans l’espace dune ou profiter de la structure gonflable Panda, et les plus grands se lancer sur un toboggan géant, s’adonner au crossfit, à l’équitation, jouer au ping-pong ou au mini golf, ou se reposer dans l’espace transat réservé aux plus de dix-huit ans, où la tranquillité est assurée.

On pouvait également venir au chalet-lecture où Hugo, du service jeunesse de la ville, proposait un grand choix de livres, revues et bandes dessinées. Il indique : « Les revues et BD sont plus demandées que les livres car la lecture d’un livre prend plus de temps. Il arrive que des lecteurs ayant commencé un livre viennent demander s’ils peuvent le garder jusqu’au lendemain pour le terminer, ce que nous acceptons volontiers ».

"Les jeux ne sont pas une garderie"

Marine était chargée de la surveillance de la structure gonflable pour les petits. Elle raconte : « Je travaille tout le mois de juillet pour le service jeunesse afin de financer mes études pour la rentrée dans une école de commerce. Ici l’ambiance est bonne, même s’il est parfois difficile de canaliser les enfants. Il arrive aussi que les parents confondent attraction et garderie. Il y a beaucoup d’enfants qui veulent profiter de la structure gonflable et nous sommes obligés de leur demander de sortir au bout d’un moment, mais j’ai eu, aujourd’hui, une petite fille qui m’a dit : 'ma maman revient me chercher dans une heure ».

La sécurité est assurée par la police municipale et le service jeunesse. Le responsable de la sécurité déclare : « L’ambiance est excellente. Des arrêtés municipaux ont été pris pour assurer la tranquillité de chacun : pas de cigarettes, pas d’alcool, pas de nuisances sonores. Nous n’avons à déplorer aucun incident majeur, juste quelques baigneurs qui ont bu une petite 'tasse', plus de peur que de mal ».

Toutes les activités et les animations sont gratuites. La buvette, les glaces, les friandises et la restauration, qui sont assurées par des commerçants, sont payantes.

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse