Mitry-Mory ► Le maire met l'accent sur l’école, la santé et la sécurité

[Galerie story]

Pour Charlotte Blandiot-Faride, maire de Mitry-Mory, l'école, la santé et la sécurité sont des priorités. C'est ce qu'elle a démontré, jeudi 11 janvier, lors de la cérémonie des vœux qui s'est déroulée au gymnase Jean-Guimier.

Le maire PCF n'a pas mâché ses mots : « Alors que certains n’ont de cesse de vociférer sur le service public, d’en souhaiter la suppression, nous pensons au contraire que la situation actuelle nécessite un regain d’attrait en sa faveur, pour qu’il puisse répondre à des besoins essentiels à la vie de la cité ». Pour illustrer ses propos, elle a cité trois « exemples emblématique » : l’école, la santé et la sécurité.

L’éducation, un besoin fondamental

Elle constate : « En 2017, avec trente élèves supplémentaires en maternelle et en primaire, nous avons pourtant dû subir trois fermetures de classe ; ce qui porte, dans certaines de nos maternelles, des classes à 32 enfants ». Une extension de deux classes a été réalisée à l'école Emile-Zola pour plus d'un demi-million d'euros. « Or, les enfants sont aujourd’hui entre 29 et 32 par classe, et nos deux nouvelles classes sont vides faute d’affectation d’enseignant » poursuit l'élue.

La fin des travaux de rénovation et d’agrandissement de l’école Anne-Claude Gaudeau est pour cette année, ainsi que le lancement de la programmation pour la reconstruction de l’école Elsa-Triolet,

Le lycée Honoré-de-Balzac est saturé. Il compte 1 600 élèves, alors que sa capacité est de 1 200. La construction du futur lycée de Villeparisis par la Région reste très attendue.

Lutter contre la désertification médicale

Au sujet de la santé, elle a déclaré : « Que ce soit pour la médecine libérale ou dans le milieu hospitalier, la désertification médicale que nous connaissons est catastrophique ». La Ville a créé treize cabinets médicaux, dont huit sont aujourd'hui vides. « Ce ne sont pas des problèmes de locaux qui font la désertification médicale, mais bien un problème de nombre de professionnels de santé et de leur implantation ». Charlotte Blandiot-Faride a annoncé que son équipe planchait sur la constitution d’un centre de santé publique, qui comprendrait des médecins salariés.

L’hôpital de Jossigny est selon elle « inaccessible en transports de Mitry-Mory et surchargé comme tous ceux alentour ».

Pour une police sur le terrain

Le maire regrette l’insuffisance des effectifs de police. Suite à la fusion du commissariat avec celui de Villeparisis, elle dénombre la perte de vingt postes, « soit une baisse de 28 % des effectifs ».  Elle ajoute : « Sur notre circonscription de sécurité publique, nous comptons un policier pour 500 habitants, alors que la moyenne nationale est de un pour 280. Il y a rupture d’égalité devant le service public et cette situation doit être réglée sans délais ».

La Ville s’est inscrite au dispositif PSQ (Police de sécurité du quotidien), l’un des grands chantiers sécuritaires lancé par le président de la République fin 2017. « Nous souhaitons que le dispositif soit celui qui renoue avec des effectifs  en nombre suffisant et que notre candidature soit retenue » espère le maire

Transports : « il faut décongestionner notre secteur »

Elle revendique l’extension de la ligne 17 du Grand Paris Express jusqu’au Mesnil-Amelot : « Cette ligne de transport est indispensable à notre territoire. Nous ne pouvons concevoir que le développement de la plateforme aéroportuaire, comme celui des villes, se fasse sans les infrastructures adaptées. Nous ne subissons que trop les désagréments. Les usagers du RER B craquent et les automobilistes sont continuellement victimes des bouchons ».  

Pour favoriser l’utilisation des transports en commun, elle réclame la rénovation et l’amélioration de la ligne B, avec son bouclage sur l’aéroport, ainsi que l’arrêt du projet CDG Express : « Il n’est nullement un besoin premier, bien au contraire lorsque nous savons les contraintes qu’il va imposer à la circulation des lignes K et B, cette dernière déjà bien dégradée ».

Pour le maire, il est urgent de mettre en place le contournement routier du Bourg, un barreau reliant Mitry-Mory à Villeparisis et de maintenir trois voies sur l'A104.

Culture, voiries, fort de Vaujours

L’Atalante, futur espace festif et culturel, sera inauguré samedi 5 mai. Sont également prévus la rénovation intérieure du cinéma municipal le Concorde, l’ouverture, au Bourg, de l’espace musique avec création d’un studio d’enregistrement et de répétition, le lancement des travaux de la place Allende.

La municipalité rénovera les voiries, préparera un plan environnement et se mobilisera pour « l’arrêt immédiat des travaux sur le site de Vaujours et la levée du secret défense pour protéger la santé des riverains ».

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse