Forfry ► Bilan des gendarmes : tendance à la baisse pour la délinquance

Les gendarmes de Saint-Soupplets ont présenté leur bilan annuel. Sous le commandement du lieutenant Grosso, la tendance concernant les chiffres de la délinquance en 2015 se sont inscrits à la baisse.

L'inspection annuelle de la gendarmerie de Saint-Soupplets, par le commandant de la compagnie de Meaux, Laurent Large, a eu lieu jeudi 18 février. Pour l'occasion, le lieutenant Grosso, qui commande la brigade locale a exposé les résultats. Ainsi a-t-il indiqué des chiffres en baisse concernant la délinquance. Sur le territoire que couvre la gendarmerie, Saint-Soupplets et les villages environnants, c'est de 10 % que la délinquance a baissé en 2015. La diminution confirme celle amorcée en 2014, de 10 % elle aussi. Il reste cependant du travail aux gendarmes car, comme le souligne le lieutenant, "il n'est pas possible d'arriver à zéro..."

La réception qui suivait l'inspection était donnée à Forfry et a revêtu un caractère particulièrement émouvant en raison du récent décès du maire de la commune, Eric Devine. C'est un de ses adjoints qui a prononcé un rapide discours. La femme et les enfants du maire décédé ont assisté au rassemblement.

Devant un aréopage d'officiels du secteur, le commandant de la brigade a fait ressortir les chiffres de l'année : "1 300 interventions, 355 personnes mises en cause, 108 gardes à vue, 27 personnes déférées, 8 écrouées... Ce sont de bons résultats pour la brigade de Saint-Soupplets. Le nombre des affaires élucidées est en hausse et les cambriolages ont baissé de 20 %."

Il a également rappelé les trois affaires marquantes de l'année passée : à Oissery, en mai, deux cambrioleurs, un mineur et un majeur, arrêtés ; à Saint-Pathus, début août, le vol d'une moto commis avec violence par deux auteurs, arrêtés plus tard avec le receleur ; à Saint-Soupplets, fin décembre, un individu de 46 ans qui s'était masturbé devant une victime a été identifié, arrêté et est passé au tribunal...

Si la gendarmerie veille et parvient à tranquilliser le territoire, elle n'arrive cependant pas à faire régresser les chiffres des accidents qui sont passés de 10 à 14, "encore trop souvent à cause de la vitesse, de l'alcool et des stupéfiants" précise le lieutenant Grosso.

Si la brigade s'est renforcée par l'arrivée de nouveaux éléments, elle va aussi se démunir de l'adjoint du lieutenant, l'adjudant-chef Eric Renault qui va commander la brigade de Chelles spécialisée dans la lutte contre l'immigration irrégulière et le travail clandestin.

Et comme rien n'est éternel bien que parfois on aimerait le croire, l'adjudant Patrick Fauvel, qui a fait toute sa carrière à Meaux et à Saint-Soupplets et que "tout le monde" connaît forcément, prend sa retraite. S'il a assisté à l'événement, jeudi, alors qu'il était en vacances, ce n'est que pour quitter la gendarmerie définitivement au 1er mars.

[gallery type="slideshow" size="large" ids="20022,20024,20023,20025,20021,20020,20019,20018,20016,20017"]

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse