Conduire et téléphoner ► Adieu oreillettes, écouteurs et MP3

Les appels au volant, avec écouteurs ou oreillettes sans fil, seront d’ici peu interdits. Le pas va être grand, d’autant que nombre d’automobilistes (on les croise sur les routes), continuent de conduire, téléphone collé à l’oreille. On les reconnaît bien : ils roulent vite et ne voient pas ce qui se passe autour d’eux. Ils sont distraits (encore plus) en cherchant une direction. Ceux-là ne croient pas au danger du téléphone en conduisant. Heureusement, la plupart du temps, les autres parviennent à les éviter… Bientôt, même les conducteurs qui étaient déjà « dans les clous » et respectaient une loi interdisant le portable tenu en main (et toute manœuvre qui pourrait gêner la conduite), devront se soumettre aux termes de la loi proposée récemment par le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve. La réglementation prévoira que seul le kit mains libres bluetooth restera autorisé. Cette technologie permet de téléphoner tout en laissant les mains sur le volant, la voix de l'interlocuteur étant relayée par le haut-parleur de la radio.

Prochainement, Bernard Cazeneuve visera également d'autres pratiques, interdisant « de porter tout système de type écouteurs, oreillette, casque… susceptible de limiter tant l'attention que l'audition des conducteurs ». Écouter sa musique en roulant et en utilisant son baladeur ou son lecteur MP3 deviendra une infraction.

 

3 idées fausses

1 : Conduire en téléphonant est moins dangereux avec une oreillette ou un kit mains libres.

FAUX. L’augmentation du risque d’accident est essentiel­lement due à la perte d’attention provoquée par la conversation téléphonique. Cette perte d’attention est identique que le conducteur utilise un kit mains libres, une oreillette ou un téléphone tenu en main.

 

2 : Téléphoner en conduisant n’est pas plus risqué que de discuter avec son passager.

FAUX. Contrairement à un passager, un interlocuteur téléphonique ne voit pas ce qui se passe sur la route et ne s’interrompra pas de parler en cas de danger.

 

3 : Marcher dans la rue en téléphonant est sans danger.

FAUX. Piéton, vous êtes aussi un usager en circulation, qui plus est fragile. En téléphonant, vous risquez de mal percevoir ce qui vous entoure et de ne pas prendre le temps d’analyser une situation dangereuse, notamment lors de la traversée de la chaussée.

 

Les risques multipliés

Les conducteurs qui téléphonent en conduisant ont 5 fois plus de risque d'avoir un accident et 1 accident sur 10 est désormais associé à l'usage du téléphone au volant. Ce risque est indépendant du type de téléphone utilisé, qu’il soit tenu en main, équipé d’une oreillette ou muni d’un kit mains libres.

 

Les sanctions d’après le code de la route

L’usage d’un téléphone tenu en main pendant la conduite constitue une infraction, sanctionnée d’une amende de 135 € et d’un retrait de 3 points au permis (pas de retrait de points pour les cyclistes ou cyclomotoristes).

En cas d’accident, le fait d’utiliser un kit mains-libres peut engager la responsabilité du conducteur, car il a l’obligation de se tenir "[…] constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent" (article R.412-6 du code de la route).

 

Question express

-

Et vous, si votre smartphone sonne en voiture…

 

1 : Vous laissez sonner

;

2 : Vous répondez

;

3 : Vous répondez en kit main libre

;

4 : Vous répondez avec le bluetooth du véhicule.

 

Avec ou sans téléphone

 

Publié dans Vie locale

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse