Euros 2016 ► "Pas de propos politiques dans les stades"

Ne pas tenir de propos politiques ? C'est ce que le gouvernement et plus particulièrement le ministère de l'Intérieur présente dans ses "consignes de sécurité" pour les matchs de l'Euro 2016.

Un tweet posté avant-hier, jeudi 9 juin, par le ministère de l'Intérieur juste avant le premier match de l'Euro 2016, fait bien rire. Pour tous ceux qui veulent assister aux matchs de foot, le règlement, présenté par catégories,  consiste par exemple à n'apporter que de petits drapeaux, à ne pas venir avec son chien, ni d'utiliser de drone ou de sac de grande dimension ou de feux d'artifice... On peut apporter son sandwich, un petit appareil photo perso et des objets inoffensifs... Jusque là, tout le monde comprend. Cependant, dans les mots à ne pas dire, comme au jeu Taboo, sont inclus (comme dans la loi, c'est normal) les propos injurieux, racistes ou xénophobes et, en premier lieu, les propos... politiques.

Les consignes signifieraient-elles ainsi qu'en attendant le coup d'envoi, assis en train de manger son sandwich d'une main et d'agiter son drapeau de 15 cm de l'autre, on ne peut pas dire à son voisin qu'à cause de la CGT on galère dans le train tous les jours pour aller travailler ? Que la loi travail ne nous plaît pas, ou au contraire qu'elle nous plaît ? Qu'on a hâte que Philippe Martinez et le ministre du même nom que le projet de loi en finissent avec leurs querelles ?

Déjà que les Français trouvaient qu'on se moquait d'eux, mais là, il y a de quoi rire... jaune à défaut d'être bleu. A quand le vert de rage ? Vert... N'est-ce pas une couleur de maillot ?

 

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse