Prix de l'humour politique ► Les treize phrases les plus drôles

Prix de l'humour politique ► Les treize phrases les plus drôles

Les votes pour désigner la phrase politique la plus drôle pour le prix du Press Club de France ont été clos, mardi 11 décembre. Le lauréat devrait prochainement recevoir son prix.

Il s’agissait de désigner le gagnant du prix Humour et politique. Parmi les treize citations en compétition, trois ont semblé recueillir la faveur des votants.

On trouve la formule : « Monsieur le président, mesdames et messieurs les retraités…» d’Agnès Buzyn, ministre de la Santé, dite à l’Assemblée nationale lors des questions au gouvernement. Et aussi le lapsus de Bruno Lemaire, ministre de l’Economie, voulant évoquer le dédommagement des sinistrés des crues : « Nous sommes en train de recueillir toutes les demandes avec le ministre de l’Intérieur, Christophe Colomb ».

Mais c’est Edouard Philippe, le Premier ministre, qui tiendrait la corde (ndlr : pour trouver un premier de cordée, il fallait bien montrer l’exemple). A un journaliste qui lui lançait : « On dit que tout remonte à  Matignon », il a répondu : « Non, seulement les emmerdes ».

Les autres phrases en compétition
  • Pascal Pavageau, secrétaire général de FO : « La méthode Macron, c’est un peu 'je pense donc tu suis' ».
  • Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, interpellant Edouard Philippe sur la démission refusée de Gérard Collomb : « Nous avons un ministre de l'Intérieur qui est déjà à l’extérieur ».
  • Christophe Castaner, ancien secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le parlement à propos d’Emmanuel Macron : « Tout en lui est fascinant, son parcours, son intelligence, sa vivacité et même sa puissance physique ».
  • Jean-Louis Borloo, ancien ministre, à propos du « jeune monde de Macron » : « Il fait attention de ne pas se trouver dans la situation culinaire désagréable où le gratin se sépare des nouilles ».
  • Gérard Collomb, ancien ministre de l’Intérieur : « D'habitude, les gens se battent pour être ministre et moi je me bats pour ne plus l'être ».
  • Bruno Retailleau, sénateur, président du groupe Les Républicains au Sénat : « Si Wauquiez ne parvient pas à se montrer aussi intelligent qu’il l’est, il n’y arrivera pas ».
  • Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics : « Wauquiez a fait allemand en première langue. Il est peut-être normalien mais il n’a rien de normal ».
  • Bernard Kouchner, ancien ministre : « Macron est une fierté pour le monde ».
  • Gilles Boyer, conseiller auprès du Premier ministre, pour le tweet : « Pour exclure, il faut le quorum. Pour avoir le quorum, il faut arrêter d’exclure ».
  • Emmanuel Maurel, député européen, socialiste, à propos du Premier secrétaire du Parti socialiste : « Pour savoir où est Olivier Faure, suivez les sifflets ».

 

Dernière modification le mercredi, 01/05/2019

Laissez un commentaire

Ils adhèrent

ilsadherent2

Horoscope

Où trouver la version papier

Présentation1 1

L'agenda

Vous souhaitez contacter Magjournal

01 60 25 62 05

Abonnez-vous à la newsletter : une revue hebdo et l’agenda chaque lundi

captcha 

Feuilleter le mensuel

Magjournal 77 - Mensuel N°16 - Juillet 2019

Le mensuel n°16 : les solutions des jeux

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top