Mitry-Mory ► William Gallé reproche au maire de "trop politiser" les problèmes au lycée Honoré-de-Balzac

Mitry-Mory ► William Gallé reproche au maire de "trop politiser" les problèmes au lycée Honoré-de-Balzac

Communiqué, jeudi 11 juillet

Après avoir joué à la pyromane depuis le début de la crise qui oppose les enseignants au gouvernement, il est regrettable qu'aujourd'hui Mme Blandiot-Faride, maire de Mitry-Mory, veuille  se donner le bon rôle de pompier au côté des parents d'élèves. 

Autant qu'on s'en souvienne, la mise à disposition des cars au profit des parents d'élèves par la municipalité, la pollution de l'espace visuel dans la ville par des banderoles et le tractage devant les écoles s'apparentent à une forme de manipulation.

A trop vouloir politiser une situation dont la réponse aurait été trouvée dans un dialogue constructif, la mairie a préféré opposer les parents d'élèves au gouvernement en occultant l'intérêt supérieur de nos élèves, nos enfants. 

Mais les parents d'élèves ne sont pas dupes. Ils ont bien vu que finalement ces actions vaines tendant à encourager le blocage n'ont pas prospéré. 

Je suis satisfait que la plupart des élèves aient pu obtenir leur note et je reste solidaire de ceux qui sont encore mécontents de leur situation laquelle connaîtra un heureux dénouement.

Ainsi, hier, présent aux côtés des parents d'élèves devant le lycée Honoré-de-Balzac de Mitry-Mory, j'ai d'ores et déjà alerté M. Rodrigue Kokouendo, député de notre circonscription, qui a promis d'en référer à M. Blanquer, ministre de l'Education nationale. 

William Gallé, délégué parents d'élèves, responsable du comité En Marche Mitry-Mory

 

 

 

Dernière modification le vendredi, 12/07/2019

Publié dans Les communiqués

2 Commentaires

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse