Assemblée nationale ► Stéphanie Do « influente » : « C’est une surprise pour moi »

(Communiqué, jeudi 4 octobre)

Dans un palmarès des cinquante députés les plus influents de 2018 élaboré par Rumeur Publique et Data Observer, le député de la dixième circonscription de Seine-et-Marne, Stéphanie Do, occupe la sixième place grâce à son investissement sur le projet de loi Elan.

C’est une surprise et un véritable honneur pour moi de figurer en tête parmi les députés les plus influents de l’année 2018. Cette sixième position constitue d’autant plus une surprise pour moi que, venant de la société civile, je côtoie dans ce classement des personnalités politiques à l’expérience avérée sur la thématique du logement. De quoi prouver que les « novices » en politique ne sont pas des « godillots ».

Une immersion totale et immédiate
dans la thématique du logement

Dès le début de mon mandat, je me suis délibérément spécialisée sur la thématique du logement, car elle fait l’objet d’une demande grandissante chez les Français. C’est un sujet qui a d’autant plus suscité mon attention qu’il représentait l’un des dossiers sur lesquels le candidat Macron s’était engagé en 2017, et constituait par conséquent l’un des dossiers majeurs du quinquennat. Cela m’a permis d’assumer mes responsabilités de député immédiatement après mon élection, avec la dose de travail que ça incluait.

Une double fonction s’est ainsi ajoutée à celle de député, car j’ai été désignée rapporteur pour avis pour le PLF 2018 sur le logement et présidente d’un groupe de travail sur le logement. Ces responsabilités m’ont donné l’opportunité de travailler en profondeur sur la réforme de la politique du logement avec mon équipe.

En circonscription, j’ai mené des ateliers ouverts à tous afin que les citoyens puissent proposer des solutions concrètes aux problèmes de logement qu’ils rencontrent au quotidien. J’ai également fait remonter des problématiques propres à ma circonscription. Par exemple, je reçois de nombreuses personnes en permanence qui ont des difficultés à accéder au logement social en raison de la faible rotation dans le parc HLM. C’est dans ce cadre que j’ai travaillé avec mes collègues pour faire adopter un amendement réduisant à trois ans le réexamen de la situation des ménages dans le parc social pour qu’y soient logés ceux qui en ont le plus besoin. A l’Assemblée nationale, j’ai organisé une cinquantaine d’auditions et d’entretiens avec les acteurs majeurs de ce secteur à la suite desquels j’ai rédigé deux rapports, l’un sur le budget dédié au logement et l’autre sur la réforme de la politique du logement dans son ensemble. Cette sixième place salue ainsi la reprise d’un certain nombre des propositions faites dans mes rapports et les soixante-quatre amendements rédigés pour améliorer le projet de loi Elan.

C’est donc avec fierté que je découvre ce classement qui rend hommage à ce travail de longue haleine.

Une responsabilité nouvelle

Cette distinction m’incombe d’une responsabilité nouvelle : celle de fournir ce même travail sur le projet de loi Pacte, le PLF 2019 pour lequel j’ai été désignée rapporteur pour avis pour la mission logement, la réforme institutionnelle et tous les projets de lois qui redresseront la France et amélioreront la vie des Français.

Stéphanie Do, député de Seine-et-Marne

 

 

 

Publié dans Les communiqués

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse