Imprimer cette page

Idées de lecture ► Envoûtement, inquiétude, sex dolls et chirurgie : le polar prend aux tripes

Idées de lecture ► Envoûtement, inquiétude, sex dolls et chirurgie : le polar prend aux tripes

 

Avec le printemps qui tarde à venir, vous allez continuer à avoir des frissons avec ces cinq polars qui glacent le sang mais procurent toutefois des douces sensations.

Le polar a trouvé sa place et bien entendu son public. Il se décline sous de multiples formes au plus grand plaisir de ses lecteurs.

"Offrande funèbre" de Preston and Child

Rodrigue as-tu du coeur ? Là on n'en manque pas car la carte jouée et retrouvée sur une pierre tombale signée d'un certain Coeur-Brisé est un véritable coeur humain fraîchement prélevé. Bientôt d'autres femmes vont êtres assassinées et d'autres palpitants déposés vont venir fleurir les tombes. Le mystère devra être éclairci avec un duo d'écrivains rois du suspense qui ont signé ensemble 24 romans ficelés à souhait et qui ne manquent pas de coeur. Ca tombe à pic !Une enquête de l'inspecteur Pendergast, 352 pages, 22 euros, sorti le 15 mai aux Editions de l'Archipel.

"Tangerine" de Christine Mangan

Tanger 1956. Alice attend son mari et accueille Lucy qui transforme son univers mortifère. Mais la sensation d'étouffement accentue encore plus la ville de Tanger envoûtante et inquiétante.On s'enfonce doucement dans un roman tout droit sorti de l'univers d'Hitchcock. C'est inquiétant, malsain à souhait mais diablement frissonnant.320 pages, 20 euros, sorti le 2 mai, Harper Collins Noir.

"Sex doll" de Danielle Thiery

L'ouverture d'un hôtel de passe 2.0 ne fait pas l'unanimité. Dans le même temps une série de meurtres atroces amène le commissaire Marion à retrouver des parties de corps trafiquées afin d'en faire des créatures de rêve. Il faut traquer au plus vite le fameux Docteur X de Paris au Japon .Le roman écrit par la première femme commissaire divisionnaire de l'histoire de la police française devenue une figure incontournable du polar, est prenant.400 pages, 20 euros; sorti le 1er mai, Flammarion.

"London nocturne" de Cathi Unsworth

La couverture attire l'oeil et plonge le lecteur dans un brouillard épais dans le Londres 1942 au milieu des bombes, des ruines et des bombardements. Une vie nocturne continue cependant d'attirer dans les pub. Un tueur sème la panique à la nuit tombée en mutilant ses victimes.Le climat est pesant, angoissant mais diablement bien emmené au fil des pages.350 pages, 21 euros, paru le 1er mai chez Rivages/Noir.

"Broyé" de Cédric Cham

Voilà le type de thriller qui prend le lecteur non par la main mais aux tripes. Deux êtres, deux vies paraissent éloignées mais ont des points communs pour solidifier un ensemble chancelant. L'enfance est la base de la reconstruction délicate qui se heurte à des rebondissements vraiment étonnants. On oscille entre réel et fiction mais ça sent un vécu fort bien retranscrit.270 pages, 18,50 euros, sorti début mai, Jigal Polar.

 

Dernière modification le samedi, 15/06/2019

Publié dans Le coin mag