Santé ► Maux de tête, d'oreilles, de gorge, troubles digestifs, fatigue chronique inexplicable... C'est peut-être une candidose chronique

Petit à petit votre santé a du plomb dans l'aile. Votre corps vous donne l'impression de vieillir vitesse grand V, vous vous sentez fatigué, vous avez "de l'eczéma" dans les oreilles qui parfois suintent, vous avez des problèmes digestifs, des brûlures "d'estomac", des maux de gorge récurrents, la bouche sèche, les yeux qui grattent, des pulsions alimentaires pour le sucre, le pain, des cystites à répétition, des irritations cutanées, une prise de poids malgré un régime... Vous êtes peut-être atteint de candidose chronique, autrement votre colonie de Candida albicans a pris de le dessus sur les autres bactéries qui gèrent notre organisme.

Le Candida albicans n'est pas facile à dénicher. Le champignon (car c'en est un) microscopique, le plus souvent installé dans l'intestin, produit des agents chimiques toxiques responsables de symptômes extrêmement variés et que l'on retrouve dans les cas de candidose chronique, logées dans l'intestin, jusqu'aux muqueuses et la peau. Heureusement, on peut se débarrasser de l'envahisseur, ou plutôt le remettre à sa place, une toute petite qu'il doit occuper au sein de toutes les autres levures et bactéries, bénéfiques celles-ci, qui colonisent et défendent ainsi l'organisme contre les agressions extérieures.

La pathologie de la candidose est mal connue de ce côté-ci de l'Atlantique mais aux Etats Unis, les médecins posent le diagnostique rapidement quand ils la détectent chez un patient. Parfois en France, s'il est repéré, le champignon invasif sera traité par un antifongique ou un antibactérien, sauf qu’en général, si le problème semble résolu, il réapparaît rapidement puisque la cause profonde n'a pas été rectifiée.

Si une série d'antibiotiques, par exemple, a pu venir à bout d'un problème de santé ponctuel, elle a aussi pu déstabiliser l'équilibre naturellement bien fait de notre "intérieur". Par chance, il existe des traitements naturels efficaces... naturels car les chimiques ne font en général qu'aggraver la situation après avoir laissé penser que le champignon était éradiqué.

Probiotiques, acide caprylique, huiles essentielles antifongiques et huile végétale d'origan, alliés à un régime adéquat, certainement sans sucre, à suivre à la lettre surtout si le problème est particulièrement avancé, viendront à bout de l'invasion et repousseront le candida jusque dans les confins de ses limites, suffisamment du moins pour que les autres bactéries, les "gentilles", regagnent la couronne.

Eh oui, c'est un peu une scène du Seigneur des anneaux qui se déroulent chez vous en ce moment si vous souffrez de candidose chronique et qui a pour résultat, de vous pourrir la vie.

Ce n’est pas une infection mycosique, mais une réaction aux toxines produites par les levures du type candida qui prolifèrent dans l’intestin. Les traitements antibiotiques vont modifier la flore intestinale, permettant cette multiplication des bactéries résistantes. L’existence de ce syndrome est très contestée dans le milieu médical, car si la multiplication des candida dans l’intestin ne fait pas de doute, aucun test n’est capable de prouver l’existence des toxines qu’elles produisent.

Votre corps a de plus en plus de mal à se débarrasser des germes opportunistes et pathogènes (responsables de maladies), dans tous les cas, il sera important de demander l'avis de votre médecin.

Lire aussi :

Comment nous parle la candidose avec nos "maux" ?

Êtes-vous infesté de Candida Albicans ?

PSYCHOMICROBIOLOGIE : CANDIDOSE, TROUBLES PSYCHIATRIQUES ET FIBROMYALGIE

La candidose : et si la solution n’était pas (que) dans l’assiette ?

 

 

 

 

Publié dans Le coin mag

1 Commentaire

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse