Réformer l'éducation scolaire ► Les attentes des parents pour 2017

L'école doit-elle s'adapter aux enfants ou est-ce l'inverse ? En tout cas, les parents attendraient une réforme : que l'école s’adapte mieux aux élèves et réduise les inégalités sociales.

Seuls 33% des parents pensent que l’école sait s’adapter à chaque enfant, 42% qu’elle permet de réduire les inégalités sociales et 56% qu’elle permet de satisfaire à la mission qu’ils lui assignent le plus : la maîtrise des fondamentaux. L’idée de réforme trouve dans ce contexte un écho très favorable, mais aussi une intensité élevée. Ainsi, 96% des répondants pensent qu’elle doit se réformer, dont 44% se prononcent en faveur d’une réforme en profondeur, et 52% dans certains domaines uniquement. Les parents sont aussi attentifs à la situation des enseignants, avec deux dimensions clés : • Le nombre d’enseignants : pour 57% il est prioritaire de recruter davantage d’enseignants, • La formation : pour 56% il convient d‘améliorer la formation initiale et la formation continue de ces derniers.
Equipe, réussite, autorité, implication...
L’autonomie des chefs d’établissement en matière de recrutement des enseignants est largement valorisée par les parents.

L’idée que les chefs d’établissement puissent choisir leurs enseignants apparaît aux parents comme porteuse de conséquences positives à la fois sur le travail en équipe au niveau de chaque classe (88%), la réussite des élèves (85%), l’autorité du chef d’établissement (84%), l’implication des enseignants (84%), la qualité de l’accompagnement de tous les élèves (84%) ou encore la cohésion des équipes enseignantes (83%).

Les devoirs, une chance
La quasi-unanimité des parents sont favorables à ce que les devoirs puissent être effectués, au moins jusqu’à la fin du collège, à l’école avec l’aide d’un adulte compétent.

86% des parents, avec 40% qui y sont tout à fait favorables, voient d’un bon œil le fait que les devoirs de leurs enfants soient accompagnés et effectués dans l’enceinte de l’école. C’est le cas des catégories populaires (92%). Loin d’être une démission des parents, cela participe à leur demande d’un meilleur accompagnement et soutien, facteur d’une plus grande égalité des chances pour les élèves.

Enfin, dans l'approche des enjeux, les parents sont aujourd’hui 73% à considérer qu’il est prioritaire de garantir aux élèves la maîtrise des fondamentaux avant leur accès au collège, plutôt que de favoriser l’accès à l’enseignement supérieur ou à une filière dans laquelle un nombre élevé d’entre eux pourront réussir, soit 25%…

Enquête réalisée en ligne pour l’Apel et La Croix auprès d’un échantillon de parents d’enfants scolarisés au primaire et/ou au secondaire du 4 au 9 janvier 2017 sur un échantillon de 604 parents d’enfants scolarisés.

Publié dans Le coin mag

Laissez un commentaire

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse