Sun-Lay Tan

Sun-Lay Tan

Les associations courtrysiennes se mobiliseront pendant 30 heures pour le téléthon, vendredi 4 et samedi 5 décembre. Les activités se dérouleront dans différents lieux de la ville.

19 associations aux côtés des élus animeront les 30 heures non stop de spectacles, de concerts, de jeux, de défis sportifs, de tournois, de démonstrations.

Vendredi 4 décembre
18 heures
- Fil rouge tricot, avec Renaissance et culture et le Club des amis de Courtry, jusqu’au samedi à 22 heures : confection d’une couverture vendue aux enchères le samedi soir – salle Dewasne
- Nuit du badminton avec la section du CS Courtry – gymnase Pierre Graff

19 heures
- Atelier culinaire, avec Solidarité Nafiha – salle Magnelli

20 heures
- Chorale « Grains de phonie » – espace Jacobsen (tarif : 5 €)
- Concert folk-rock « Le corps du délit » – L’Ecoutille (tarif : 5 €)
- Rencontres handball handisport, par le CS Courtry – gymnase de la Dhuys
- Training sur 3 vélos d’appartement, par le CS Courtry – maison des associations sportives

21 heures
- Cours de danse par la Danse sportive du CS Courtry, jusqu’à 23 heures – salle Darmon
- Nuit du tarot, par Renaissance et culture, jusqu’à 3 heures – salle Lehrer

23h00
- Soupe à l’oignon, par les élus de la mairie de Courtry, jusqu’à 3 heures – espace Jacobsen

Samedi 5 décembre
7 h 30
- Tournoi badminton jusqu’à 22 h 30 – gymnase Pirre Graff
- Fil rouge tricot (suite), jusqu’à 22 heures – salle Dewasne

10 h 30
- Spectacle des assistantes maternelles de l’Apprenti sage – espace Jacobsen
- Training sur 3 vélos d’appartement, par le CS Courtry, jusqu’à 19 heures – maison des associations sportives

13 heures
- Jeux de cartes, avec le Club des amis de Courtry, jusqu’à 20 heures – salle Magnelli

14 heures
- Démonstrations du Judo club – dojo Pierre Etienne
- Loto en 12 parties, par Renaissance et culture – espace Jacobsen
- Tournoi de tennis, avec le Club de Courtry (enfants jusqu’à 16 heures, adultes à partir de 17 heures jusqu’à 23 h 30)

15 heures
- Théâtre : « Exercices de style » de Raymond Queneau par la Cie des uns et des autres – L’Ecoutille (tarif : 5 €)
- Initiation de zumba, par Dance Ever – salle Darmon
- Tours de pistes avec la section athlétisme du CS Courtry, jusqu’à 19 heures – stade Pierre Graff

18 heures
- Concours de jonglage et golden barre, avec Courtry Football – stade Pierre Graff

19 heures
- Groupe pop-rock F.M.R. (jusqu’à 20 heures) – espace Jacobsen

20 h 30
- Grande soirée « Spectacle cabaret et danse », avec Dance Ever, K’Danse, la Danse sportive du CS Courtry et la troupe Cabaret de Renaissance et culture – espace jacobsen

22 h 45
- Soirée dansante – espace jacobsen
- Enchères de la couverture « Fil rouge tricot »

23 h 45
- 1re estimation des recettes du téléthon de Courtry 2015 (hors dons) – espace jacobsen

Lieux : espace Jacobsen, salle Magnelli, salle Dewasne, salle Lehrer (31 rue Van Wyngene), L’Ecoutille (97 rue Van Wyngene), maison des associations sportives ( 2 bis rue Auguste Rodin), gymnase et stade Pierre Graff, tennis, dojo ( ruelle des Processions et rue Van Wyngene), gymnase de la Dhuys (94 rue Van Wyngene)

 

Le Téléthon se déroulera à Dammartin-en-Goële sur la place des Prieurs, vendredi 4 décembre à partir de 18 heures, et prendra fin samedi soir à minuit.

Le programme

Vendredi :
Au gymnase Maurice Lerozier, 18 h 30 – 20 h 30 :  animation Zumba et stretching.

Sur la place des Prieurs, Fil Rouge sur un parcours, 18 heures – 20 h 30 : ouverture du fil rouge par une parade derrière un camion de pompier, et course-relais avec un dévidoir tracté.

Les Dammartinois sont invités à faire le parcours avec tous les moyens possibles (course, vélo, trottinette, marche...)

Pour le fil rouge, la rue Saint-Jean sera fermée à la circulation ainsi que la rue du Jeux-d’Arc.

Prévoir un signe de reconnaissance pour les participants ayant fait un don au Téléthon (autocollant, badge et brassard)

Samedi :
Sur la place des Prieurs, de 8 heures à 17 h 45 : reprise du fil rouge et vente de fleurs pour le logo Téléthon

Au gymnase Maurice Lerozier, de 10 heures à 12 h 30 : animation gym + volley

15 heures : match de basket.

18 heures : démonstration de danse avec 120 danseurs de Transcen’Dance

19 h 30 : match de basket

Au gymnase de Longperrier, de 14 à 18 heures : tournoi de badminton

Une mesure de précaution toutefois : Les manifestations à l'extérieur (fil rouge) et vente de fleurs seront annulées sur la voie publique si l’arrêté préfectoral est prolongé. Dans ce cas, la vente de fleurs se fera au gymnase Maurice-Lerozier.

Le conseil municipal d'enfants a été investi, samedi 28 novembre matin, dans la salle où leurs aînés élus siègent habituellement, à l'hôtel de ville de Courtry.

Les conseillers, élèves de quatre classes de CM1 courtrysiennes, ont reçu des mains du maire, Xavier Vanderbise, leurs écharpes tricolores d'élus. La cérémonie s'est déroulée sous les applaudissements des parents, émus et fiers, ainsi que des élus et des enseignants.

Les seize élèves de trois écoles de la ville, élus selon les règles de la parité, seront amenés à se réunir une fois par mois pour exprimer leurs souhaits. "Ils pourront étudier et réaliser les projets qui leur tiennent à cœur pour leur ville au cours de leur mandat qui durera deux ans, jusqu’à leur entrée au collège" a indiqué le maire.

Les jeunes seront également amenés à participer aux temps forts de la vie citoyenne et démocratique de la commune et travailleront en étroite collaboration avec le conseil municipal des adultes. Le maire a souhaité que "chaque enfant élu soit parrainé dans cette tâche par un élu adulte ». Ainsi seize parrains, parmi lesquels figurent un représentant de chaque groupe d'opposition, ont en effet été désignés lors du conseil municipal du 23 novembre.

Le maire a aussi insisté sur l’importance des responsabilités des conseillers et sur la portée de l’investissement citoyen pour les jeunes élèves : « Nos enfants apprennent actuellement les éléments qui constituent la République française, les droits et les devoirs de chacun, et se préparent à la citoyenneté qui sera la leur le jour de leurs 18 ans ».

La municipalité souhaite continuer d’impliquer la jeunesse dans la vie de leur commune avec la création, pour la rentrée scolaire 2016-2017, d’un conseil communal des jeunes destiné aux enfants âgés entre 12 et 15 ans.

Ils préparent déjà Noël et feront durer leur sapin le plus longtemps possible. Ainsi, des habitants de Lagny-sur-Marne et du secteur ont acheté le leur samedi 28 novembre à l'ESAT et aideront du même coup à préserver l'emploi de personnes handicapées.

Une opération spéciale avait été mise sur pied par l'établissement et service d'aide par le travail, l'ESAT "La Grange au Bois" depuis le 26 novembre. Particuliers et collectivités sont venus chercher leur sapin Nordmann - celui qui ne perd pas ses aiguilles -  et Epicéa - celui qui sent bon la résine -  dans les locaux situés sur l'avenue Raymond-Poincaré.

L'association met en vente des sapins de Noël produits à Marles-en-Brie. "Nous avons reçu environ 600 arbres de tailles allant de 1 m à 2,50 m" indique Annie Forgeron, la responsable du centre. L'événement attire tous les ans de nombreux acheteurs. "Pour le même prix que dans les points de vente habituels, environ 25 euros pour le plus petit, j'aide à préserver l'emploi de personnes handicapés" précise Michèle, une cliente fidèle venue de Chanteloup-en-Brie, qui achète ici souvent plantes vertes et fleurs.

Deux autres ventes exceptionnelles de sapins auront encore lieu samedi 5 et samedi 12 décembre.

L'ESAT est une structure gérée par le CPRH (Centre de pédagogie et de réadaptation pour handicapés), association loi de 1901 siégeant à Saint-Thibault-des-Vignes. Il accueille 130 adultes en situation de handicap mental et psychique, encadrés par une trentaine de personnes, et propose aux particuliers et aux entreprises différentes prestations allant des travaux de maçonnerie à la blanchisserie en passant par le conditionnement, la restauration, l'horticulture et l'entretien des espaces verts.

ESAT "La grange au bois", 24 bis avenue Raymond Poincaré 77400 Lagny-sur-Marne Ouverture du lundi au vendredi de 9 à 12 heures puis de 13 à 17 heures et ouverture exceptionnelle samedi 5 et 12 décembre. Téléphone : 01 60 94 23 00.

Serris va faire la fête pour la fin de l'année dès demain, mardi 1er décembre. Les festivités se dérouleront du 1er décembre au 3 janvier.

Les deux événements qu'il ne faudra pas manquer sont le lancement des illuminations dès demain, mardi 1er décembre à 19 h 30, et le marché de Noël du 11 décembre au 3 janvier.

Le programme complet

Mardi 1er décembre à 19 h 30, hôtel de ville : lancement des illuminations de Noël avec des échassiers lumineux, l'arrivée du Père Noël, du chocolat chaud sous la neige et des feux d’artificeVendredi 4 décembre, de 16 h 15 à 17 h 30, parvis de l’école Jules-Verne : vente de gâteaux "Saint Nicolas et fêtes de fin d'année" par l’association « De la Terre à la Lune - association de parents d'élèves de Jules Verne

Samedi 5 décembre, de 14 à 17 heures, place de Saria : les Samedis de Saria avec une vente de sapins par l’association « Le corbeau et le renard", le Père Noël et sa boîte aux lettres ainsi que des ateliers créatifs pour enfants

Samedi 5 décembre à 19 h 30, ferme des Communes : concert de Noël. Une soirée de musique classique dans laquelle seront interprétées les oeuvres de Tchaïkovski, Gershwin, Strauss et Mozart (Tarifs de 8 à 15 € - réservation au 01 60 43 25 21 ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Du 11 décembre au 3 janvier, de 11 h 30 à 20 heures (jusqu’à 21 heures les week-ends et pendant les vacances scolaires), place de Toscane : marché de Noël avec vins et chocolats chauds, marrons chauds, produits alsaciens, outils en chocolat, soupes et tartines savoyardes, gâteaux et pâtisseries de Noël, bijoux céramiques, sacs à main et accessoires, bijoux de créatrice, jouets et livres pour enfants, habillement, décorations. Vente de champagne les 22 et 23 décembre.

Vendredi 11 décembre à 19 h 30, place de Toscane : inauguration du marché de Noël avec des ateliers pour enfants et la chorale « Les EnChanteurs »

Samedi 12 décembre, de 14 à 17 heures, place de Toscane et place de Saria : tours de calèche

Samedi 12 décembre, de 14 à 17 heures, place de Saria : les Samedis de Saria avec le Père Noël et sa boîte aux lettres, des ateliers pâtisserie et une tombola pour les enfants, avec de nombreux lots à gagner.

Samedi 19 décembre, place de Toscane : le Samedi des enfants - à 14 h 30 : chorale « Les EnChanteurs », - de 16 à 18 heures : distribution aux enfants de 250 pommes d’amour et de 250 barbes à papa.

Le programme et les offres des partenaires des événements sont disponibles ici.

 nn

Le Club Co, jusqu’ici installé dans une salle du Collège Maria-Callas, va désormais prendre possession de ses nouveaux locaux dans l’espace Robert-Jacobsen à Courtry.

Depuis le déménagement du conservatoire de musique, les salles sont vacantes. Le maire, Xavier Vanderbise, a saisi l'opportunité pour y installer le club destiné aux collégiens. « Le nouvel espace est une vraie chance. Cela permet aux jeunes de sortir du cadre scolaire, et puis c’est un gain de temps car nous devions déménager le mobilier et le matériel du Collège Maria-Callas vers l’accueil de loisirs à chaque vacance scolaire » précise Olivier Vorms, le coordinateur.

Les jeunes aussi sont ravis du nouveau lieu. Même si, pour le moment, la salle n’est pas complètement aménagée. Un canapé, une table basse et un petit frigo devraient compléter le matériel de base pour les activités. « Aujourd’hui, ils confectionnent eux-mêmes des poufs qui participeront à créer un espace chaleureux dans cette salle. L’objectif est de favoriser leur autonomie. Même si nous restons force de proposition, nous souhaitons que les jeunes s’impliquent dans le choix des activités et des sorties » explique Baptiste, l'animateur, une aiguille à coudre à la main.

« Moi, j’ai proposé d’aller à Koézio. C’est un parc d’aventure génial, basé sur la cohésion de groupe avec parcours, jeux et énigmes... » explique, enthousiaste, Laëtitia. Prochainement, les jeunes vont plancher sur le visuel de la fresque géante qu’ils vont pouvoir réaliser sur le mur de leur salle.

Entre les activités manuelles, les sorties et l’attention qui leur est portée, les adolescents en redemandent. Vivement les prochaines vacances !

 

 

La circulation va être sérieusement perturbée entre dimanche 29 (autrement dit demain) et lundi 30 novembre.

Vidéo : L'intervention du préfet de police, Michel Cadot, lors de la conférence de presse organisée à Paris mercredi 25 novembre

Des fermetures de routes ont en effet été prévues en raison de la conférence sur le climat, la COP 21. Celle-ci débutera dimanche au Bourget (Seine-Saint-Denis) et entraînera des restrictions de circulation entre Roissy et Paris pendant deux jours. Elles impacteront le trafic sur plusieurs axes routiers.

La préfecture de police de Paris recommande aux particuliers d'éviter au maximum les déplacements en voiture dans ce secteur (voir la carte) et d'utiliser les transports en communs qui seront gratuits jusqu'à mardi à minuit.

Dimanche 29 novembre, l'autoroute A1 sera coupée sur le sens Roissy - Paris, de 16 à 22 heures . Les automobilistes devront emprunter l'A3 ou la RN2 puis l'A104 pour rejoindre la capitale.

Lundi 30 novembre : l'autoroute A1 sera fermée sur l'axe Roissy-Le Bourget de 6 à 11 heures, puis du Bourget à Roissy de 11 à 21 heures. "Nous recommandons aux conducteurs d'utiliser l'A3 et l'A104" indique-t-on à la Préfecture de Paris. Retrouvez les itinéraires selon les différents horaires ici

 

nn

 

Le forum intercommunal de l'emploi et de la formation s'est tenu mardi 24 novembre après-midi au gymnase Lerozier à Dammartin-en-Goële.

Plus de 44 exposants y ont proposé des formations et des emplois allant du contrat saisonnier au contrat à durée indéterminée couvrant les secteurs de la logistique, de l'hôtellerie-restauration et du bâtiment. L'événement était organisé par la communauté de communes Plaines et monts de France (CCPMF).

"Les chercheurs d'emploi sont jeunes (moins de 20 ans) ou bien des seniors" constate Nadège de l'agence Pro-Emploi à Meaux. Verde, un habitant de Gonesse (Val-d'Oise), a vu l'annonce du forum sur Internet : "Je cherche un emploi pour faire du ménage" indique-t-il, un tas de CV en main. Virginie attend derrière lui. Elle vit à Moussy-le-Neuf et a obtenu un BTS en tourisme en 2013. Elle espère décrocher au moins un CDD après plusieurs contrats en intérim : "Je cible les métiers de la vente ou dans le domaine aéroportuaire". D'autres candidats sont venus sans vraiment d'idée précise : "Je recherche un peu de tout" confie ainsi Ndiayo, une jeune habitante de Dammartin.

La CCPMF a reçu vingt-cinq annonces de postes à pourvoir immédiatement mais les entreprises acceptent aussi les candidatures spontanées. Le Parc Astérix embauche ainsi chaque année 800 saisonniers qui recouvrent plus de 80 métiers. "Nous recrutons des débutants avec ou sans diplôme et nous nous chargeons de la formation interne" précisent Caroline et Edwige, les chargées de recrutement.

Pour faire un bon CV, il faut...
Un bon CV doit tout d'abord contenir les informations importantes (coordonnées, formations et expériences). En revanche, la section loisirs n'a d'intérêt que s'il a un lien avec le poste. De plus, mettre un titre risque de cantonner le candidat à un seul poste" explique Blandine, conseillère d'une agence de travail temporaire à Mitry-Mory. "Lorsqu'on voit des trous dans la carrière du postulant ou une accumulation de contrats de courte durée sur plusieurs années, on se pose des questions, on est dubitatif. Il faudra alors bien soigner sa lettre de motivation afin de pouvoir s'expliquer lors de l'entretien d'embauche" conseille aussi Aurélie de l'agence Pro-Emploi.

"Nous faisons un premier listing des postes proposés et vérifions s'ils sont en adéquation avec les CV reçus.  Avoir une bonne expérience professionnelle est un bonus" remarque Nathalie, conseillère Côté-Job à Roissy, "mais un bon candidat doit déjà savoir bien parler, arriver à l'heure et s'habiller correctement". En effet, pour tous les recruteurs, à côté des compétences,  "le savoir-être" est un élément primordial pour mettre toutes les chances de son côté et décrocher un emploi.

..

[gallery type="slideshow" size="large" ids="14277,14276,14275,14274,14273,14272,14271,14270"]

 

 

 

 

Les organisateurs du concert inter religieux pour la paix avaient prévu, samedi 21 novembre, 500 places mais les sièges et les bancs de l'église Notre-Dame-du-Val à Bussy-Saint-Georges se sont vite remplis. Il aurait presque fallu des strapontins....

Le concert, où se sont succédés sur la scène musiciens juifs et musulmans, danseuses laotiennes, chorales et joueurs de percussions chinoises, était prévu depuis des mois. "Nous devions parler de la paix et de l'environnement afin de délivrer un message pour la COP21 qui doit s'ouvrir début décembre" explique Khouba Sounthone Ratsaphon, secrétaire générale de la communauté laotienne à Bussy. Laurence Berlot, pasteur de l'église protestante unie, ajoute : "La question de l'environnement est abordée dans la Bible".

La manifestation a cependant pris de l'ampleur après les attentats de Paris du vendredi 13 novembre. Le public a accueilli le maire, Chantal Brunel, et les ministres des religions représentées dans la commune. "Nous avons réussi à convaincre le préfet de maintenir la manifestation" a confié l'élue. En effet, "les événements tragiques à Paris sont un électrochoc. Les Buxangeorgiens ont besoin de communier ensemble" constate Dominique Fontaine, le curé de la paroisse.

Catholiques, protestants, musulmans, juifs, bouddhistes cohabitent depuis 2012 autour de l'esplanade des religions à Bussy, où ont été construits une mosquée, deux pagodes, une synagogue et un temple arménien.

Très vite, samedi, les représentants ont entamé des discussions et se sont mis au travail. "Nous avons constaté qu'un certain nombre des jeunes de nos communautés aiment jouer de la musique, et que certains se retrouvent au conservatoire. L'idée est venue peu à peu de proposer un grand concert pour la paix" précise Farid Chaoui, président de l'association musulmane qui a commencé son intervention en martelant que "tuer au nom de Dieu est un blasphème, c'est une perversion totale de la religion". Claude Windisch, représentant de l'association juive, a rappelé que la musique est "le moyen de retrouver ces sentiments de fraternité et que le vivre-ensemble est plus fort que la peur". Vénérable Man Qian, représentante bouddhiste, a insisté sur le caractère "vital de transformer les comportements violents en comportements pacifiques". Jeremiah Martin, pasteur, a souhaité que "ce concert fasse de nous des artisans de la paix dans nos familles, nos quartiers, dans les entreprises pour que les discours de haine et de peur ne prennent pas le dessus."

[gallery type="slideshow" size="full" ids="14110,14112,14113"]

 

 

 

 

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse