Chambry ► Une petite fille touchée par le tir d'un chasseur

Un chasseur a tiré sur une fillette de 10 ans qui se promenait avec sa mère. L'homme se trouvait dans une partie de chasse avec six autres personnes, sur le terrain d'un particulier et avec l'accord de celui-ci.

L'accident s'est produit samedi 26 septembre à Chambry, dans un champs du lieu dit 'La Couture". L'endroit est en bordure de la voie TGV, mitoyen avec Varreddes.

Il était 11 h 20 quand le chasseur a aperçu un lièvre et a fait feu, sans se préoccuper vers quelle direction l'animal lui faisait pointer son arme. Le coup est parti vers un chemin qu'une mère de famille et ses deux enfants empruntaient. Aussitôt, les promeneurs se sont baissés mais l'un des enfants a malgré tout été atteint à un bras et au ventre.

Aussitôt la mère de famille a attrapé sa fille et a couru vers leur maison à quelques centaines de mètres de là, parant à l'urgence pour la conduire à hôpital de Meaux. Pendant ce temps, un témoin a appelé les secours. Les gendarmes de Saint-Soupplets ont immédiatement gelé les lieux et interrogé le chasseur, un homme âgé de 76 ans demeurant à Claye-Souilly. "J'ai merdé" aurait-il confié aux enquêteurs. Le dépistage d'alcoolémie s'est affiché négatif.

"Les normes de sécurité ont été respectées et les consignes de chasse avaient été dispensées par le responsable, mais le chasseur a été pris par l'effet tunnel. Il s'est focalisé sur le lièvre et tout le reste autour s'est effacé" expliquent les gendarmes.

La fillette a reçu deux impacts de plomb et ses jours en sont pas en danger. Toutefois, elle doit être transférée à l'hôpital Trousseau (Paris) car l'un des projectiles est difficile à retirer.

Le fusil du chasseur a été confisqué par les gendarmes et le procureur de Meaux a demandé un bilan médical afin de pouvoir établir l'ITT (interruption temporaire de travail) de la petite Chambrysienne. Le chasseur a été laissé libre en attendant les décisions du parquet. Les charges qui pourraient peser sur le chasseur seraient basées sur le "non respect de l'angle de tir empiétant sur un chemin rural". L'enquête est en cours.

 

Meaux ► Des baigneurs sauvent une petite fille de la noyade

Une petite fille de 7 ans a failli se noyer, hier mardi 11 août en fin de journée.

Il était 18 h 30 quand des baigneurs qui profitaient de la chaleur estivale sur la plage de Meaux, quai Jacques-Prévert, ont remarqué que la petite fille flottait à la surface de la Marne, la tête tournée vers le fond de l'eau. Ils ont été prompts à réagir et se sont précipités pour extirper la fillette de la rivière et la remonter sur le bord. Par chance, l'incident venait de se produire et la petite, même si elle était choquée, n'a pas perdu connaissance.

Elle aurait échappé à la vigilance de ses parents, des habitants de Villenoy. La petite victime a cependant été conduite à l'hôpital par mesure de précaution.

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse