Mitry-Mory ► Gros embouteillage sur la Francilienne

FAITS DIVERS -

Les usagers de la Francilienne ont leur lot quotidien d'embouteillage. Cette fois, c'est une dépanneuse - de fortune - qui a perdu ses roues et a bloqué la circulation à hauteur de Mitry-Mory.

Une camionnette-dépanneuse qui transportait une carcasse de voiture a dû être dépannée à son tour. En effet, aujourd'hui, mercredi 3 février, en tout début d'après-midi, la  camionnette a perdu deux de ses roues. Les occupants ont voulu les remonter mais il leur manquait plusieurs écrous.

Le destin a voulu qu'une patrouille de gendarmerie arrive à ce moment-là, ce qui n'a pas arrangé les transporteurs sans roues. Les militaires se sont opposés à laisser l'équipée repartir sans plus d'écrous que deux ou trois par-ci par-là...

Evidemment, la dépanneuse, qui n'était pas loin d'être une carcasse elle-même, plantée sur la chaussée, a causé un important embouteillage sur la Francilienne, dans le sens Villepinte - Mitry.

Mitry_roues La camionnette qui avait perdu ses roues affichait pourtant "Toutes distances"...

Saint-Jean-Les-Deux-Jumeaux ► Enième accident de poids-lourd

FAITS DIVERS  - C'était un accident de poids-lourd de plus, hier. Deux autres se sont aussi produits sur la RN2 et la Francilienne (voir nos articles).

A Saint-Jean-Lès-Deux-Jumeaux, sur le CD 603 à hauteur du virage de la Sabotte, le chauffeur d'un poids-lourd bulgare a perdu le contrôle de son ensemble routier. Dans le sens de la montée en se dirigeant vers Trilport, mardi 6 octobre vers 15 h 45, le tracteur et sa remorque ont dérapé sur le bitume de la chaussée rendu encore plus glissant par la pluie et ont percuté le terre-plein central en béton. La remorque s'est mise de côté et a terminé sa course en travers de la route.

La gendarmerie a dû fermer la route à la circulation le temps de dégager les lieux et de faire remorquer le camion. Une déviation a été mise en place vers la D 19 et la 21. Il fallait prendre la route direction Pierre-Levée afin d'éviter la portion interrompue.

Par chance, l'accident n'a fait aucun blessé.

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="11208,11207"]

Villeparisis ► Deux poids lourds en portefeuille sur la Francilienne

Deux poids lourds qui arrivaient l'un derrière l'autre sur la Francilienne, mercredi 16 septembre aux environs de 14 heures, se sont mis en portefeuille après avoir dérapé sur l'accotement herbeux.

La pluie avait détrempé le bas-côté et, tandis qu'un semi-remorque se dirigeait vers l'A4 et l'A1, il a dévié légèrement et le chauffeur a tenté de redresser l'ensemble alors que la remorque partait en crabe. Elle est venue heurter la glissière de sécurité et l'a complètement défoncée et emportée dans son élan. Des morceaux de métal se sont littéralement envolés et ont été projetés sur une voiture qui arrivait dans l'autre sens. Le conducteur, blessé, ainsi que deux autres personnes ont été transportés au centre hospitalier de Jossigny. Deux autres personnes blessées dans l'accident Le poids lourd polonais qui suivait le premier a également dérapé sur la boue du bas-côté et s'est aussi mis en portefeuille.

L'A 104 a dû être fermée dans les deux sens de 14 h 50 à 17 heures. Les deux poids lourds ont fini d'être dégagés aux environs de 18 heures. Les services techniques se sont ensuite occupés de réparer la glissière arrachée ainsi que d'éponger le gasoil répandu sur la chaussée. Les travaux se sont terminés à 3 heures ce matin, jeudi 17 septembre.

[gallery type="rectangular" size="medium" ids="9741,9739,9740"]

Le Pin ►A quand l'ouverture de la bretelle vers l'A104 ?

L'entrée de la Francilienne qui permet de rejoindre Lagny-sur-Marne et Torcy depuis le Pin, Chelles et Courtry n'est toujours pas ouverte. Pourtant les travaux sont terminés, un panneau de direction est installé mais reste désespérément bâché.

L'inauguration était prévue pour le 15 novembre 2014. L'infrastructure est gérée par le Conseil départemental de Seine-et-Marne. "L'Etat n'a pas encore donné son accord car il manque des panneaux de signalisation" précise-t-on du côté de la mairie du Pin.

La date d'ouverture de la bretelle est largement dépassée. Heureusement, ce n'est pas comme les yaourts et les usagers pourront l'emprunter dès la levée des barrières. Cependant on ne sait toujours pas quand et la mairie indique "qu'aucune date n'est encore prévue" (NDLR : Hormis celle qui a été dépassée...)

Pour rejoindre la direction de Marne-la-Vallée, les automobilistes continuent d'utiliser "l'ancien itinéraire", toujours des plus actuels, en passant par Montjay-la-Tour, le hameau de Bordeaux et en traversant la zone industrielle. Pour un habitant du Pin, de Courtry ou de Brou-sur-Chantereine, le parcours est rallongé de 3 km. Idem pour les employés de la DIRIF chargés de l'entretien des routes d'Ile-de-france.

Le nouvel accès à l'autoroute permettrait pourtant également, en plus de réduire le nombre de kilomètres et les litres de carburants, d'éviter de nombreux embouteillages. "Avec les travaux et la circulation alternée sur une voie, je prends dix minutes pour rejoindre l'A 104 alors que la bretelle est juste à la sortie de la ville" explique un Pinois résigné et victime comme les autres de la machine administrative.

Capture

 

ils adhèrent

.

Lire les mensuels

Go to top
Nous utilisons différentes technologies, telles que les cookies, pour personnaliser les contenus et les publicités, proposer des fonctionnalités sur les réseaux sociaux et analyser le trafic. Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour donner votre accord.
J'accepte Je refuse